Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OBÉSITÉ, grande responsable de douleurs lombaires

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 semaines
Arthritis et Rheumatism

La dégénérescence des disques lombaires est définitivement liée à l’IMC, le surpoids et l’obésité étant associés à un risque très accru de problèmes de la colonne vertébrale. Cette étude par IRM, publiée dans l’édition du 30 janvier d’Arthritis et Rheumatism, la revue de l’American College of Rheumatology, alerte sur cet effet du surpoids dans le développement de la discopathie dégénérative et…des douleurs dorsales.

Cette évaluation qui a utilisé l'imagerie par résonance magnétique (IRM) montre l'impact d'un IMC élevé et sur l'augmentation du nombre de de disques touchés et sur la sévérité de la dégénérescence discale, dont le rétrécissement de l'espace interdiscal.


Alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) alerte contre l'obésité, qui touche plusieurs millions de personnes dans le monde, que les maladies métaboliques sont les conséquences les plus médiatisées, cette étude montre l'implication directe de l'obésité dans le développement de la discopathie dégénérative. L'étude vient compléter des recherches précédentes qui liaient un IMC plus élevé à la présence de douleurs dorsales et de TMS, causes d'une diminution importante de qualité de vie des patients touchés et d'importants coûts socio-économiques. Les experts rappellent aussi que la dégénérescence discale est une cause directe de douleur au bas du dos. L'équipe de chercheurs dirigée par les Drs. Dino Samartzis et Kenneth M.C. Cheung de l'Université de Hong Kong a donc étudié l'association entre IMC élevé et présence, étendue et sévérité de la dégénérescence discale lombaire du rachis sur 2.599 participants âgés de 21 ans et plus, 1.040 hommes et 1.559 femmes âgés en moyenne de 42 ans, entre 2001 et 2009. Les participants provenaient de divers milieux sociaux et économiques et ont été recrutés indépendamment du fait qu'ils souffraient de douleurs au bas du dos ou pas.

Les résultats révèlent que,

· 73% des participants présentent une dégénérescence des disques (76% chez les hommes, 71% chez les femmes),

· avec l'âge, la prévalence de la dégénérescence discale augmente

· 7% des sujets présentaient une insuffisance pondérale, 48% étaient à poids normal, 36% en surpoids et 9% obèses,

· Un IMC élevé est corrélé à une augmentation significative de l'étendue et de la gravité globale de la dégénérescence discale (Surpoids : OR : 1,30, IC : 95% -obésité : OR : 1,79, IC : 95%).

· la dégénérescence du disque au stade terminal avec un rétrécissement de l'espace interdiscal est plus prononcée chez les personnes obèses (OR=1.72).

Les auteurs suggèrent que la prise de poids, la tension sur le disque et l'inflammation des cellules adipeuses peuvent jouer un rôle dans la dégénérescence du disque. Les auteurs recommandent que d'autres études examinent l'ensemble des facteurs de risque pour la dégénérescence du disque et prennent en compte cet impact du surpoids et de l'obésité.

Source: Arthritis & Rheumatism Published Online: January 30, 2012 (DOI: 10.1002/art.33462) "The Association of Lumbar Intervertebral Disc Degeneration on MRI in Overweight and Obese Adults: A Population-Based Study." (Visuel © Jacek Chabraszewski - Fotolia.com)

Autres actualités sur le “Mal de dos”

Autres actualités sur le même thème