Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

LONGÉVITÉ : Restriction alimentaire ou passage au galactose ?

Actualité publiée il y a 8 mois 2 semaines 6 jours
PLoS Biology
Un autre changement alimentaire qui consiste de « passer » du glucose au galactose, mais sans restriction, pourrait permettre un vieillissement en bonne santé (Visuel Adobe Stock 189015487)

La restriction calorique est connue comme une intervention diététique pouvant améliorer la longévité et favoriser un vieillissement en bonne santé. Cependant, l’adhésion à un régime de jeûne même intermittent n’est pas toujours, ni simple, ni possible. Cette équipe de biologistes du Babraham Institute de l’Université de Cambridge révèle qu’il existe peut-être une autre « solution » : un autre changement alimentaire qui consisterait à « passer » -de manière précoce-  du glucose au galactose, mais sans restriction alimentaire. Ce régime pourrait aussi permettre un vieillissement en bonne santé. Ces travaux, publiés dans la revue PLoS Biology en font la démonstration… sur la levure.

 

La restriction calorique augmente la durée de vie et améliore la santé avec l’âge, mais on ne sait pas si ces résultats pourraient être obtenus grâce à des interventions moins rigoureuses. Ces biologistes s’intéressent ici au galactose, un sucre présent dans le lait et les produits laitiers, qui entre dans la composition du lactose, avec le glucose, mais qui pourrait présenter des bénéfices pour la santé, notamment à l’âge avancé.

L’étude montre, chez la levure, qu'un régime sans restriction en galactose au début de la vie minimise les changements néfastes observés au cours du vieillissement et surtout quel que soit le régime alimentaire adopté plus tard dans la vie.

 

Quelle explication ? Le taux moyen de division des cellules mères est comparable entre les régimes au glucose et au galactose mais la durée de vie cellulaire est plus courte avec le galactose, les cellules se renouvellent plus souvent, et les marqueurs de sénescence et de dérégulation progressive de l'expression des gènes observées avec le glucose sont très réduits avec le galactose, écrivent les scientifiques.  

 

Ces travaux, très expérimentaux soutiennent ainsi l’existence d’une autre trajectoire du vieillissement possible : un changement de régime alimentaire au début de la vie, pourrait, sans restriction calorique, préparer la voie à un vieillissement sain.

Autres actualités sur le même thème