Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MAMMOGRAPHIE : Elle offre des indices aussi, sur le risque cardiovasculaire

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 1 semaine
Circulation: Cardiovascular Imaging
La détection d’une calcification artérielle mammaire est bien associée à des résultats d’angiographie indicatifs de maladie coronarienne et de maladie cardiovasculaire (Visuel Adobe Stock 30814686)

La découverte fortuite d’une calcification artérielle mammaire est assez courante lors de la réalisation des mammographies de dépistage standards, rappelle cette équipe de cardiologues du Kaiser Permanente (Oakland, Californie). Et cette détection d’une calcification artérielle mammaire est bien associée à des résultats d’angiographie indicatifs de maladie coronarienne et de maladie cardiovasculaire. L’équipe examine ainsi, dans la revue Circulation : Cardiovascular Imaging, si les mammographies régulières chez les femmes ne pourraient pas constituer aussi un dépistage de maladie cardiovasculaire.

 

Précisément, les objectifs de l’équipe de recherche sont ici de confirmer l'association de la présence et du calcification artérielle mammaire avec la maladie cardiovasculaire ; de préciser la corrélation degré de calcification et niveau de risque cardiovasculaire ; de valider enfin leur modèle sur plusieurs cohortes menées sur des durées de suivi de 10 ans ou plus.

La mammographie de routine apporte une information clé sur la santé cardiovasculaire

La détection des calcifications artérielles mammaires sur les mammographies mammaires est ici bien associée à un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire chez les femmes ménopausées. Une découverte considérable en pratique clinique, alors que les mammographies de routine pourraient simultanément détecter le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

La calcification artérielle mammaire ou accumulation de calcium dans la couche intermédiaire de la paroi artérielle du sein, est liée au vieillissement, au diabète de type 2, à l'hypertension artérielle et à l'inflammation.

C’est un marqueur de rigidité artérielle.

Calcification mammaire et calcification des artères : la calcification artérielle mammaire est différente de la calcification de la couche interne des artères en contact avec le sang, un type de calcification trouvé généralement chez les personnes qui fument ou qui ont un taux de cholestérol élevé. La calcification artérielle mammaire est une constatation relativement courante qui apparaît sous forme de zones blanches dans les artères mammaires sur la mammographie. Cette calcification n’a jamais été corrélée au cancer.

 

La calcification mammaire progresse avec l’âge : une précédente étude de la même équipe avait estimé 26 % des femmes âgées de 60 à 79 ans, développent calcification artérielle mammaire, et cette incidence augmente avec l'âge pour atteindre plus de 50 % des femmes après l’âge de 75 ans.

 

Le risque de maladie cardiovasculaire augmente aussi avec l'âge : l’auteur principal, le Dr Carlos Iribarren, chercheur au Kaiser Permanente d’Oakland confirme ici que la calcification artérielle mammaire qui peut être facilement observée sur la mammographie, fournit des indices précieux sur le risque de maladie cardiaque d’une femme. En effet, l’examen des dossiers de santé d'un sous-ensemble de plus de 5.000 femmes ménopausées, âgées de 60 à 79 ans, ayant subi des mammographies de dépistage dans le cadre de la cohorte MINERVA (MultIethNic study of brEast arterial calcium gradation and cardioVAscular disease), et suivies durant 6,5 ans après la mammographie révèle que :

 

  • les femmes qui présentent une calcification artérielle mammaire sur leur mammographie ont un risque accru de 51 % de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) vs les femmes sans présence de calcification artérielle mammaire sur la mammographie ;
  • ces femmes sont 23% plus susceptibles de développer tout type de maladie cardiovasculaire, dont la maladie cardiaque, l’AVC, l'insuffisance cardiaque ou encore la maladie artérielle périphérique ;
  • la calcification artérielle mammaire est plus fréquente chez les femmes blanches ou d’origine hispanique.

 

Exploiter ces données : actuellement, les calcifications artérielles mammaires visibles sur les mammographies ne sont pas signalées ou rarement; dans les rapports. Les chercheurs espèrent modifier la norme afin de pouvoir exploiter ces indices dans le suivi et la prévention cardiovasculaires des femmes ménopausées. L'intégration de ces données dans les modèles de risque cardiovasculaire permettrait d’améliorer la prévention de ces maladies chroniques mortelles, sans coût supplémentaire pour le système et sans exposition supplémentaire pour les femmes.

 

« Ce type de calcification peut suggérer une mauvaise santé cardiaque, et les cliniciens peuvent profiter de cette opportunité pour discuter des moyens d'optimiser la santé cardiaque, tels que la pratique d'une activité physique de routine, une alimentation équilibrée et le maintien d'un poids santé », conclut le Dr Khan, professeur de cardiologie de la Feinberg School of Medicine de la Northwestern University (Chicago) ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités