Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDICAMENTS en LIGNE : Les conditions d’une automédication en toute sécurité

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 5 jours
Automédication et auto-soins
Lorsque le pharmacien assure la vente en ligne de médicaments sans prescription, il fournit aussi, à cet effet, des informations de santé en ligne.

Depuis le 1er mars 2013, ce sont près de 3.500 spécialités de médicament qui peuvent être vendues sans ordonnance. Ainsi, à titre d’exemple, qu'il s'agisse d'un rhume, d'une allergie, d'un mal de gorge, de brûlures d'estomac ou d'une douleur légère, pas moins de 10.000 médicaments sans ordonnance sont disponibles sur certains sites de grandes pharmacies, comme Pharma GDD, l’une première pharmacie française agréée par l’ARS et certifiée qualité ISO 9001 à s’être lancée dans la vente en ligne de médicaments. Désormais, les usagers de santé peuvent accéder en un clic à plus de 25.000 références sur ces sites de pharmacies en ligne, qui proposent outre des médicaments sans prescription, des dispositifs médicaux et des produits de parapharmacie.

 

Simple et facile d'accès, l'achat de médicament sans ordonnance sur Internet n'est pourtant pas sans risque.  D’après l’Organisation mondiale de la Santé, un médicament sur deux vendus en ligne est « un faux », c’est-à-dire qu’il ne contient aucune trace de principe actif ou un dosage erroné de ce principe, ou bien uniquement des substances toxiques, ou encore un tout autre principe actif. Entre inefficacité et complications sévères, ces contrefaçons vendues illégalement sont très dangereuses pour la santé et la sécurité des patients. Il s’agit donc de pouvoir reconnaître les pharmacies en ligne dûment autorisées.

 

Comment s’automédiquer en toute sécurité ? Non seulement, il est interdit en France et en Europe de vendre par Internet des médicaments soumis à prescription obligatoire, mais, afin de protéger les internautes, la loi française encadre strictement la vente en ligne de médicaments sans ordonnance. L’ARS (Agence Régionale de Santé) met à disposition de tous une liste (1) de pharmacies françaises autorisées qui garantit la traçabilité et la sécurité des produits. L’Ordre National des Pharmaciens (2) recommande de toujours « vérifier que l’officine de pharmacie ainsi que son ou ses titulaires soient clairement identifiés » grâce à l’adresse, le numéro de téléphone, le numéro de licence de la pharmacie ou le numéro RPPS du ou des pharmacien(s), entre autres règles.

 

 

S’automédiquer, c’est aussi s’informer : ainsi, lorsque le pharmacien assure la vente en ligne de médicaments sans prescription, il fournit aussi, à cet effet, des informations de santé en ligne. C’est le cas de la pharmacie Pharma GDD qui met à portée de clic tous les médicaments sans ordonnance autorisés à la vente, en fonction des symptômes, de l’âge, de l’état de santé (grossesse, diabète, etc..) et sous la forme adaptée (comprimés, gélules, sachets, suppositoires…), mais propose aussi des fiches conseil qui vont accompagner l’usager de santé dans son automédication.

 

 

Pourquoi s’automédiquer sur internet ? Il est clair que la vente en ligne de médicaments sans ordonnance présente de nombreux avantages. Non seulement elle est accessible 24 heures sur 24, y compris « dans les déserts médicaux », mais elle permet aussi de :

  • comparer des prix entre les différents sites et entre les médicaments ;
  • élargir son choix de médicaments et mieux adapter son choix à ses symptômes ;
  • garantir la confidentialité et la sécurité des commandes ;
  • livrer directement à domicile et éviter au patient de se déplacer ;
  • poser des questions directement à son pharmacien en ligne ;
  • accéder à la notice complète du médicament (ce qui n’est pas toujours le cas en officine).

 

Et pour aller plus loin dans la sécurité, certaines pharmacies en ligne proposent une fiche de données personnelles avec les éventuelles contre-indications (allergies, autres traitements en court, antécédents médicaux…) et avec toutes les informations nécessaires pour éviter les problèmes d’interaction médicamenteuses et pour optimiser le choix du bon médicament.


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages