Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME : Il est temps de réviser son alphabet

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 23 heures
CMAJ
Le mélanome est un cancer agressif et mortel mais sa détection précoce permet généralement un bon pronostic.

Cinq points importants à connaître sur le mélanome : cet article de dermatologues de l’Université de Toronto apporte, dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ), un aperçu synthétique des carctéristiques de ce cancer de la peau, destiné aux médecins comme aux patients.

 

Le mélanome est un cancer agressif et mortel mais sa détection précoce permet généralement un bon pronostic. Il représente environ 10% des cancers de la peau. Son incidence augmente dans presque tous les pays européens : en Europe, elle est d'environ 1% -à un moment donné de la vie- mais avec des variations importantes d'un pays à l'autre. En France, on estime à environ 15.000 le nombre de nouveaux cas détectés chaque année. De nouvelles thérapies et notamment des immunothérapies ciblées innovantes, permettent aujourd'hui de prolonger la survie des patients parfois durant de nombreuses années. Cependant on chiffre à 27% la proportion de patients privés d'accès aux médicaments innovants.

 

5 caractéristiques à connaître

Ces caractéristiques peuvent sensibiliser médecins et patients à sa prévention et à sa détection :

  1. l'exposition au soleil est un facteur majeur dans le développement du mélanome, qui apparaît donc souvent sur le visage, le cou, les bras et le torse, où l'exposition au soleil est la plus fréquente ;
  2. cependant, le mélanome peut également apparaître sur des zones peu exposées au soleil, telles que les paumes et la plante des pieds ;
  3. une voie spécifique activée par les mitogènes (substance favorisant la mitose cellulaire) est liée aux mutations qui entraînent le mélanome et le séquençage génomique permet aujourd’hui d’identifier des marqueurs de diagnostic et de traitement ;
  4. 10% des mélanomes restent néanmoins difficiles à diagnostiquer car ils peuvent être de couleur rose, rouge, claire ou normale ;
  5. les médecins généralistes doivent orienter leurs patients présentant des lésions cutanées suspectes vers un dermatologue. Les lésions colorées seront caractérisées selon la règle ABCDE :
    • A : asymétrie
    • B : bordure irrégulière
    • C : couleur non homogène
    • D : diamètre de plus de 6 mm
    • E : évolution

 

Autres actualités sur le même thème