Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MICRO-POUSSES ou LÉGUMES VERTS : Mêmes bénéfices nutritionnels ?

Actualité publiée il y a 10 mois 1 semaine 3 jours
ACS Meeting
Les micro-pousses partagent certains bénéfices métaboliques, avec leurs homologues plus mûrs, les légumes verts matures (Visuel Adobe Stock 359390558)

Les micro-pousses partagent certains bénéfices métaboliques, avec leurs homologues plus mûrs, les légumes verts matures : s’ils diffèrent en termes de nutriments, ces deux types de végétaux peuvent avoir certains avantages en commun, dont la limitation de la prise de poids et le maintien d'un poids de santé, conclut cette équipe de nutritionnistes de l’Agricultural Research Service of du Département américain de l’Agriculture (USDA) et de l’Université du Maryland.

Alors que les allégations de santé sur ces jeunes pousses se multiplient, sont-elles vraiment un super aliment ? L'équipe présente ses conclusions lors du Congrès de l’American Chemical Society (ACS).

 

Ces micro-légumes, plus vieux que les germes mais plus jeunes que les jeunes pousses, sont généralement récoltés quelques semaines après le début de leur croissance. Et ils peuvent facilement être cultivés dans un récipient à la maison et en ville, c’est d’ailleurs la raison de leur succès. Mais quels sont réellement leurs bénéfices par rapport aux légumes matures ? L’équipe montre des différences en termes d’apports nutritionnels, en termes d’effets sur le microbiote intestinal cependant un bénéfice en commun : ils permettent aussi de limiter la prise de poids.

 

L’auteur principal, Thomas T. Y. Wang de l’USDA commente cette étude : « la littérature scientifique suggère que les légumes crucifères, comme le chou frisé et le brocoli, sont bénéfiques, mais leurs versions « micro-pousses » offrent également certains avantages pour la santé. Lorsque nous avons commencé cette recherche, on ignorait tout de leur valeur nutritive ou de leurs effets biologiques ».

Plutôt choux ou micro-choux ?

L’étude est débutée avec une plante crucifère, le chou rouge. Les chercheurs observent, chez la souris nourrie avec un régime riche en graisses, que :

  • les micro-pousses de choux limitent le gain de poids, tout comme le choux "mature " ;
  • la micro-pousse s'avère nettement plus riche en substances telles que les glucosinolates

- des composés contenant de l'azote et du soufre- que le choux mature, ce qui constitue une protection contre le cancer ;

  • ce constat est également effectué avec d’autres légumes crucifères, les niveaux de nutriments bénéfiques étant plus élevés dans les plantes immatures.

 

Une plus grande diversité bactérienne, bénéfique à la santé : si des expériences supplémentaires restent nécessaires pour vérifier les mêmes avantages chez l’Homme, cet effet minceur, selon les chercheurs, est bien associé à l’impact du légume sur le microbiote. Ainsi, la consommation de chou frisé, quelle que soit sa maturité, augmente la variété des bactéries intestinales, cette amélioration étant encore plus prononcée avec les micro-pousses.  

 

Les chercheurs envisagent de travailler également sur la saveur de ces micro-pousses – si leurs bénéfices sont bien confirmés. Car certains des constituants favorables à la santé, dont les glucosinolates, sont un peu amers...

Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème