Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ, DIABÈTE: Sur l'efficacité des programmes d'exercices intenses sur quelques minutes

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 2 jours
Medicine & Science in Sports & Exercise
Sites dédiés et apps mobiles, on ne compte plus ces programmes courts et intenses d’exercice physique

Sites dédiés et apps mobiles, on ne compte plus ces programmes courts et intenses d’exercice physique, sur 7 à 10 mn par jour, composés d’enchainements de différents exercices minutés. Plébiscités surtout par les adolescents et les jeunes adultes, cette équipe du Wake Forest Baptist Medical Center (Caroline du Nord) a cherché à évaluer leur efficacité chez les 4-18 ans. Les conclusions, présentées dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise confirment que 10 mn par jour d'activité physique intense contribuent bien à réduire chez les jeunes, enfants et adolescents, le risque de troubles cardiaques et métaboliques, comme le diabète ou l’obésité.

Bref, il est possible de remplacer, avec globalement les mêmes bénéfices cardiométaboliques, 30 mn d'activité physique quotidienne d'intensité modérée par une brève séquence d'exercice vigoureux et très intense. La pratique apporte des avantages cardiométaboliques significatifs chez les jeunes, en particulier en cas de tour de taille et de taux d'insuline élevés.

 

Il s'agit d'une analyse des données de 11.588 participants, âgés de 4 à 18 ans, issues de l'International Children's Accelerometry Database (États-Unis, Brésil et Europe), dont l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et au moins un biomarqueur du risque cardiométabolique (tour de taille, poids, pression artérielle systolique et diastolique, niveaux sanguins de cholestérol HDL et LDL, triglycérides, glycémie et insuline). En évaluant les relations entre les biomarqueurs et une activité physique vigoureuse, les chercheurs confirment 2 associations significatives : elles portent sur le tour de taille et les niveaux d'insuline, les associations entre exercice intense et autres biomarqueurs étant statistiquement incohérentes.

Remplacer 30 mn d'activité modérée par 10 mn d'exercices intenses ? Des résultats qui suggèrent que le remplacement des 30 minutes d'activité d'intensité modérée par jour, par une courte séance de pratique très intense et vigoureuse présente des avantages cardiométaboliques. Cependant, l'activité vigoureuse étant associée indépendamment à seulement 2 des marqueurs examinés, il se peut que le spectre de ses avantages soit plus limité, par rapport à la pratique de 30 mn d'exercice moins intense. Bref, il s'agit maintenant, comme le proposent d'ailleurs certaines apps, de prendre aussi les facteurs alimentaires (et génétiques) pour mieux établir les relations entre les différents niveaux d'exercice et les biomarqueurs cardiométaboliques chez les jeunes.

Il n'en reste pas moins qu'une dose d'activité physique relativement courte mais intense, certainement plus accessible à la plupart des jeunes, pourrait être une solution de maintien de la santé cardiaque et métabolique, chez des jeunes moins enclins à pratiquer une activité régulière.

 


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages