Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ : L’acupuncture auriculaire pour perdre du poids ?

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 6 jours
ECO 2023
L’acupuncture, par stimulation sur 6 points de l'oreille externe avec de simples perles métalliques aide à réduire le tour de taille, la graisse corporelle et l'IMC chez des participants souffrant d'obésité (Visuel Adobe Stock 36571781)

Cette petite étude, menée par une équipe japonaise et présentée lors de l’European Congress on Obesity (ECO2023), soutient bien que l’acupuncture, ici par stimulation sur 6 points de l'oreille externe avec de simples perles métalliques, aide à réduire significativement le tour de taille, la graisse corporelle et l'IMC chez des participants souffrant d'obésité. Ces données en ligne avec les conclusions de récentes études, soutiennent ainsi l’intérêt de l’acupuncture auriculaire dans la perte de poids de poids corporel, en combinaison avec les thérapies standard.

 

Dans la médecine traditionnelle chinoise, l'acupuncture est basée sur le concept que la santé dépend aussi du flux de qi (énergie) dans le corps. Cette énergie voyage le long de voies invisibles, appelées méridiens, qui se trouvent dans tout le corps, jusqu’aux oreilles. Un flux de qi bloqué ou perturbé peut avoir un effet négatif sur la santé physique et mentale. De fines aiguilles ou perles sont alors placées sur certains points, généralement le long des lignes méridiennes, pour rétablir le flux de qi de manière à dissiper tout blocage ou perturbation avec l’objectif de résoudre différents problèmes de santé.

 

L'approche est notamment utilisée pour traiter la dépendance aux substances et au tabac. Bien que les mécanismes restent mal compris, de nombreuses études -citées ici par les auteurs- suggèrent que l'acupuncture auriculaire peut permettre de réguler le système endocrinien, le métabolisme, favoriser la digestion et réduire le stress oxydatif.

De minuscules perles métalliques fixées à 6 points de l'oreille externe

L’acupuncture auriculaire se révèle ici efficace dans la démarche de perte de poids en combinaison avec un régime de restriction alimentaire. Son action, réprimer les fringales, souligne l’auteur principal, le Dr Takahiro Fujimoto de la Clinique F (Tokyo). L’originalité de la technique réside ici en l’utilisation de perles métalliques plutôt que d'aiguilles intradermiques.

 

Ici, de petites perles stimulent les nerfs et les organes qui régulent l'appétit, la faim et la satiété. « De plus, ce type d'acupuncture nécessite moins de connaissances ou de compétences complexes », expliquent les chercheurs, qui soulignent que la méthode est utilisée depuis des dizaines d’années au Japon. La thérapie d'acupuncture auriculaire est basée sur la théorie selon laquelle l'oreille externe représente toutes les parties du corps.

 

L’étude s'appuie sur de précédentes recherches menées auprès de femmes japonaises en surpoids ou obèses, ayant montré que ces patientes traitées par acupuncture auriculaire avaient pu perdre beaucoup plus de poids que les femmes non traitées, et que cette perte de poids pouvait se maintenir 6 mois après la fin du traitement. Menée auprès de 81 participants âgés de 21 à 78 ans, en surpoids ou obèses (IMC moyen de 28,4 kg/m²), présentant également des niveaux élevés de graisse abdominale, l’étude a évalué les effets de l'acupuncture auriculaire avec des perles d'oreille en métal posées sur 6 points de l'oreille externe. Les perles ont été placées sur les 2 oreilles et maintenues en place à l'aide d’un ruban chirurgical pour s'assurer que les participants recevaient en permanence une pression uniforme sur chacun des six points d'acupuncture. Les perles ont été remplacées à 2 reprises par semaine lors de visites à l'hôpital. Dans le même temps, les participants ont reçu des conseils sur leur régime alimentaire et leur poids corporel a été régulièrement relevé. Les participants étaient également invités à réduire de moitié leur apport alimentaire total pendant les 3 mois du traitement et à tenir un journal alimentaire. L’analyse révèle qu’après 3 mois de traitement,

 

  • les participants avaient perdu, en moyenne, 10,4 cm de tour de taille et 4 % de graisse corporelle ;
  • la graisse corporelle abdominale malsaine avait diminué de 2 points en moyenne ;
  • l'IMC de près de 3 points (IMC moyen de 28,4 kg/m² à 25,5 kg/m²) ;

 

"Ces données suggèrent que l'acupuncture sur l'oreille peut aider à perdre du poids lorsqu'elle est associée à un régime alimentaire et à de l'exercice. La thérapie exerce son effet positif en freinant les fringales et l'appétit, en améliorant la digestion et en stimulant le métabolisme", expliquent les experts.

 

L’étude observationnelle devra cependant être validée par un essai clinique plus large.


Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème