Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PONTAGE CORONARIEN : Des algues pour renforcer les vaisseaux

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 2 semaines
Bioactive Materials
Les petits vaisseaux sanguins artificiels - ceux de moins de 6 mm de diamètre - sont plus vulnérables aux caillots et peuvent être le site de blocages complets (Visuel Adobe Stock 297305020).

Cette équipe de chirurgiens cardiaques utilise des molécules extraites des algues pour améliorer les résultats de la procédure : ce matériau naturel dérivé d'algues favorise en effet la croissance des cellules vasculaires, contribue à prévenir les caillots sanguins et améliorer les performances des greffes vasculaires synthétiques utilisées dans les pontages cardiaques. La nouvelle approche, développée et testée à l'Université de Waterloo, est particulièrement efficace et prometteuse dans les cas impliquant de petits vaisseaux sanguins artificiels - ceux de moins de 6 mm de diamètre - qui sont plus vulnérables aux caillots et peuvent être le site de blocages complets.

 

La chirurgie de pontage permet de rétablir le flux sanguin vers les zones du cœur lorsque les vaisseaux sont bloqués. Les vaisseaux prélevés sur le patient sont l'étalon-or pour les greffes, mais leur disponibilité limitée nécessite souvent l'utilisation de vaisseaux artificiels. En plus de la chirurgie de pontage cardiaque, les greffes sont utilisées d’autres procédures visant à traiter les maladies vasculaires et rétablir le flux sanguin vers les organes et tissus vitaux, y compris le cerveau et les jambes. Cependant, lorsque le matériau de greffe synthétique ne permet pas aux cellules vasculaires de se développer à l'intérieur d'une artère ou d'un vaisseau, le risque de caillots est élevé avec la menace d’un blocage complet.

 

Développer des matériaux de greffe vasculaire synthétiques qui permettent de rétablir la fonction vasculaire à long terme répond à un besoin considérable souligne l’auteur principal, le Dr Evelyn Yim, professeur de génie chimique qui rappelle que les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de décès dans le monde.

De nouveaux vaisseaux synthétiques « à base » d’algues

Les chercheurs ont ajouté un matériau appelé fucoïdane, fabriqué à partir d'algues, pour optimiser les vaisseaux sanguins synthétiques. Le fucoïdane a une structure similaire à l'héparine, un médicament utilisé comme anticoagulant. Appliqué via une une technique nanotechnologique connue sous le nom de micropatterning, le fucoïdane favorise la croissance des cellules vasculaires autour de la surface interne de la greffe, ce qui réduit considérablement le risque de caillots.

 

L’étude teste avec succès la nouvelle technique utilisant le fucoïdane et le micropatterning sur de petits animaux et va maintenant passer aux tests sur les grands animaux pui aux essais cliniques. Les bénéfices pour les patients sont bien confirmés, dont :

 

  • la réduction d’incidence des complications,
  • le rétablissement d’une certaine qualité de vie,
  • un risque très réduit de récidive de blocages nécessitant de nouveaux traitements médicamenteux ou chirurgicaux.

 

« Un dispositif de greffe vasculaire fonctionnel, prêt à l'emploi et de petit diamètre, qui va permettre de sauver de nombreuses vies, et qui « durera » beaucoup plus longtemps pour une meilleure qualité de vie de nos patients ».


Autres actualités sur le même thème