Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE: La consommation de viande associée à l'athérosclérose

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 5 jours
Nature Medicine

Ce composé, la carnitine, présent abondamment dans la viande rouge et ajouté dans certaines boissons énergisantes favorise l'athérosclérose ou l'obstruction des artères, selon cette étude de chercheurs de la Cleveland Clinic. Les conclusions, publiées dans la revue Nature Medicine, mettent en lumière un nouveau lien entre la viande rouge et les maladies cardiaques et proposent une nouvelle compréhension des bienfaits d’un régime végétarien pour la santé cardiovasculaire.

L'étude montre que les bactéries du tube digestif métabolisent la carnitine et la transforment en oxyde de triméthylamine (TMAO), un métabolite déjà identifié comme facteur facilitateur de l'athérosclérose chez l'homme. L'étude montre aussi, plus directement qu'une alimentation riche en viande et en carnitine va favoriser la croissance de ces bactéries qui la métabolisent, ce qui aggrave via une production plus élevée de TMAO, l'obstruction de l'artère.


Le Pr Stanley Hazen, chef du Service de cardiologie préventive et de réadaptation de la clinique de Cleveland, et Robert Koeth, étudiant en médecine à l'université ont évalué les niveaux de carnitine chez 2.595 patients « carnivores », végétaliens (que des légumes) et végétariens et a examiné leurs données cliniques alors qu'ils subissaient des évaluations cardiaques. Les chercheurs ont également examiné les effets cardiaques d'un régime enrichi en carnitine chez des souris normales par rapport à des souris privées de bactéries intestinales et montrent que l'oxyde de triméthylamine modifie le métabolisme du cholestérol à plusieurs niveaux, renforçant l'athérosclérose.

L'augmentation des niveaux de carnitine chez les patients est liée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et d'événements cardiaques sévères comme la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral (AVC) et le décès cardiaque, mais seulement chez les patients présentant simultanément des niveaux élevés de TMAO. Certains types de bactéries intestinales semblent associés à la fois aux niveaux plasmatiques de TMAO et aux habitudes alimentaires, avec une constante, ces niveaux de TMAO sont significativement plus faibles chez les végétaliens et les végétariens que chez les omnivores. Ainsi, les végétaliens et les végétariens, même après avoir consommé une grande quantité de carnitine, ne produisent pas de niveaux significatifs de ces bactéries, donc de TMAO, contrairement aux omnivores qui vont consommer la même quantité de carnitine.

Le microbiote s'adapte avec le régime alimentaire : Les bactéries du tractus digestif sont dictées par nos habitudes alimentaires. Une alimentation riche en carnitine va adapter la composition de notre microbiote de manière à rendre les consommateurs de viande encore plus sensibles à la formation de TMAO et à l'athérosclérose. Alors que les végétaliens et les végétariens auront une capacité réduite à métaboliser la carnitine en TMAO, ce qui explique l'avantage cardiovasculaire de ces régimes.

Viande rouge et risque cardiovasculaire : Alors que des études précédentes ont montré qu'une consommation régulière de viande rouge est souvent associée à un risque de maladie cardiovasculaire accru, mais que cela ne suffit pas à expliquer l'augmentation du risque, alors que d'autres facteurs, génétiques, ajout de sel, mode de cuisson, ont alors également été évoqués, cette étude met en lumière un toute nouvelle relation entre la viande rouge et les maladies cardiovasculaires. Car la carnitine est présente dans les viandes rouges, le bœuf, gibier, agneau, mouton, canard et porc. C'est aussi un complément alimentaire et un ingrédient fréquent des boissons énergétiques. D'autres recherches doivent donc être effectuées pour examiner la sécurité de la supplémentation en carnitine.

Source: Nature Medicine doi:10.1038/nm.3145 online 07 April 2013 Intestinal microbiota metabolism of l-carnitine, a nutrient in red meat, promotes atherosclerosis (Vignette CIV, Visuel © Jacek Chabraszewski - Fotolia.com)

Lire aussi: RISQUE CARDIOVASCULAIRE : Moins de viande rouge, moins de risque

Toutes nos actualités sur Viande et santé

Autres actualités sur le même thème