Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIAQUE: Un coeur sain éloigne la démence

Actualité publiée il y a 5 années 6 mois 4 semaines
Circulation

Une « mauvaise » fonction cardiaque est un risque majeur de développement de la maladie d'Alzheimer, révèle cette étude de la Vanderbilt University, confirmant en quelque sorte l’importance d’un bon fonctionnement du système cardio-cérébro-circulatoire pour éviter le risque de démence. Un cœur sain peut donc contribuer aussi à prévenir la maladie d'Alzheimer, selon ces conclusions, présentées dans la revue Circulation.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Pr Angela Jefferson, directeur du Centre de Vanderbilt pour la Mémoire, auteur principal de l'étude, souligne un aspect très encourageant de ses conclusions. La santé cardiaque fait partie des facteurs de risque modifiables au contraire de l'héritage génétique ou des antécédents familiaux. S'engager dans un mode de vie sain profite au cœur mais aussi à la mémoire.


La recherche a été menée sur 1.039 participants, suivis durant 11 ans par l'intermédiaire de la cohorte Framingham Heart Study, centrée sur l'étude des facteurs de risque de maladie cardiaque. Dans cette analyse, l'index cardiaque, une mesure de la santé cardiaque (par le débit cardiaque) prenant en compte la taille du corps du sujet, a été rapproché de l'apparition de la démence dont la maladie d'Alzheimer.

Les participants dont la fonction cardiaque avaient diminué, s'avèrent 2 à 3 plus susceptibles de développer une importante perte de mémoire sur la période de suivi. Précisément,

· au cours des 11 années de suivi, 32 participants ont développé une démence, dont 26 cas d'Alzheimer.

· Les sujets ayant un faible index cardiaque montrent un risque relatif plus élevé de démence (vs les sujets à index cardiaque normal).

Alors, les chercheurs ont naturellement pensé que la maladie cardiaque (avérée) pouvait être à l'origine de l'augmentation du risque de démence et de maladie d'Alzheimer. Cependant, lorsqu'ils excluent les participants souffrant de maladies cardiaques, ils identifient un risque de démence encore supérieur.

Explication sur l'importance de l'irrigation du cerveau: Si, chez un adulte moyen, le cerveau représente 2% du poids corporel, il reçoit environ 15% du débit sanguin cardiaque. Le moindre changement dans la capacité du cœur impacte donc fortement le cerveau en théorie. En pratique, le cerveau va faire un excellent travail de régulation de la circulation sanguine pour maintenir un flux sanguin constant. Mais, avec le vieillissement, nos vaisseaux deviennent moins élastiques et s'adaptent moins bien aux variations du flux sanguin, et ces changements finissent par affecter la santé et le fonctionnement du cerveau.

Désormais, suggèrent les auteurs, l'index cardiaque devrait être reconnu comme un facteur de risque de perte de mémoire ou de démence. Cette relation entre un index cardiaque affaibli et le développement de la démence découle d'un processus subtil mais progressif, au fil des décennies…

La conclusion pratique est qu'un cœur sain contribue aussi à réduire le déclin cognitif lié à l'âge.

Source: Circulation February 19, 2015, doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.114.012438 Low Cardiac Index is Associated with Incident Dementia and Alzheimer's Disease: The Framingham Heart Study

Lire aussi: ALZHEIMER: Un cas sur 3 pourrait être évité

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème