Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ de la PEAU : Le maquillage est-il compatible avec l’exercice ?

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 14 heures
Journal of Cosmetic Dermatology
L'étude est favorable à la pratique du sport sans maquillage (Visuel Adobe Stock 164801696)

Comment le maquillage affecte-t-il la peau pendant l’exercice ? Une équipe de dermatologues de la Texas A&M University-San Antonio (Texas) et de la Kongju National University (Corée du Sud) précise les effets possibles sur la peau et ses pores, d'un fond de teint par exemple, pendant un exercice aérobique. Les conclusions, publiées dans le Journal of Cosmetic Dermatology, sont bien logiquement favorables à la pratique du sport sans maquillage.

 

L'étude est menée auprès de 43 étudiants en bonne santé dont 20 hommes et 23 femmes. Un fond de teint a été appliquée aux participants sur la moitié du visage, dans deux zones différentes (front et haut de la joue). L’autre moitié du visage servait de zone contrôle. L’expérience montre que :

 

  • l’humidité, via la sueur, augmente après l'exercice dans les zones non maquillées et maquillées ;
  • cependant, l’augmentation de l'humidité est plus élevée dans les zones maquillées ;
  • le maquillage empêche l’humidité de s’évaporer ;

  • l'élasticité de la peau augmente après l'exercice, mais de manière plus importante dans les zones maquillées que dans les zones non maquillées ;
  • la taille des pores augmente dans les peaux non maquillées après l’exercice, mais pas dans les zones maquillées : cela suggère que le maquillage -en toute logique-  peut obstruer les pores ;
  • les niveaux de corps gras de la peau augmentent dans les zones non maquillées et diminuent dans les zones maquillées, ce qui suggère qu'il est plus difficile de maintenir l’équilibre des corps gras de la peau avec le maquillage.

 

" Prises ensemble, ces observations suggèrent qu’il est préférable, pour la santé et l’équilibre de la peau, de pratiquer l'exercice sans maquillage », conclut, sans surprise, l’un des auteurs principaux, le Dr Dongsun Park, de l'Université nationale de Corée.

Plus sur le Blog Dermato

Autres actualités sur le même thème