Vous recherchez une actualité
Actualités

Santé du CÔLON: Des fibres, des fibres et moins d'antibiotiques

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 3 jours
Immunity

On sait que les fibres sont bénéfiques pour la digestion mais cette étude l'Université de Géorgie Regents vient décrypter leur rôle, rappeler les effets néfastes des antibiotiques sur la santé du côlon et suggérer la vitamine B3 en « compensation ». Ses conclusions, publiées dans la revue Immunity identifient les facteurs clés de ces processus, apportant une première base au développement de nouveaux traitements pour la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn ou encore pour la prévention du cancer colorectal.


Les bonnes bactéries du côlon se développent avec la fibre et le produit de leur digestion, les butyrates, des acides gras à chaîne courte, qui vont activer des récepteurs spécifiques, GPR109A. Un processus limité au côlon, où les niveaux de butyrates augmentent avec une alimentation riche en fibres.Le Dr Vadivel Ganapathy, président du département de biochimie et de biologie moléculaire montre que des souris privées de GPR109A deviennent vulnérables à l'inflammation et au cancer du côlon mais que la niacine agit de manière bénéfique sur ces récepteurs GPR109A. Car lorsque les chercheurs donnent de la niacine à des souris dont les bactéries du côlon ont été anéanties par les antibiotiques, la niacine stimule les cellules immunitaires dans le côlon entraînant un effet anti-inflammatoire.

De plus, les butyrates issues des fibres incitent également les cellules épithéliales qui tapissent le côlon à produire des cytokines qui contribuent à la cicatrisation, une étape cruciale pour réduire l'inflammation intestinale.

Bref, 3 facteurs majeurs, les fibres et le produit de leur fermentation, le récepteur GPR109A et la vitamine B3 qui pourraient être exploités dans la prise en charge d'un certain nombre d'affections douloureuses telles que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et le cancer colorectal.

« Pour protéger votre côlon, vous avez besoin de ce récepteur, de fibres et des butyrates et, pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas manger une alimentation riche en fibres…de « méga-doses » de niacine ».

La niacine est suggérée ici pour traitement et / ou la prévention de la rectocolite hémorragique, de la maladie de Crohn et du cancer colorectal mais aussi de la polypose adénomateuse familiale (FAP), une maladie génétique qui provoque le développement de polypes le long du tractus gastro-intestinal. Vont donc suivre des essais cliniques de suppléments de niacine dans la santé et les pathologies du côlon.

Source: Immunity 9 January 2014 doi:10.1016/j.immuni.2013.12.007 Activation of Gpr109a, Receptor for Niacin and the Commensal Metabolite Butyrate, Suppresses Colonic Inflammation and Carcinogenesis (Visuel@ Phil Jones)

Accéder aux autres actualités sur les Fibres

FIBRES et OMEGA 3, l'effet synergique contre le cancer du colon

Cancer colorectal: FIBRES et grains entiers à nouveau liés à un risque réduit -

Autres actualités sur le même thème