Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: Rester assis (trop longtemps) suffit à entraîner l'invalidité

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 3 semaines
Journal of Physical Activity & Health

De nombreuses études ont porté sur les effets néfastes de la sédentarité et d’un temps passé assis prolongé. Mais cette étude de la Notrhwestern University est la première à suggérer que la sédentarité se suffit à elle-même pour entraîner une perte d’autonomie, voire l’invalidité, après 60 ans. Indépendamment de la pratique modérée de l’exercice physique. L’étude, publiée dans le Journal of Physical Activity & Health, rappelle les mesures à prendre, au quotidien, pour limiter ces effets.

Après 60 ans, le risque c'est un handicap majeur ou l'invalidité, conclut l'étude menée à partir des données de la cohorte National Health and Nutrition Examinations Surveys (NHANES) de 2.286 adultes âgés de 60 ans et plus. Les participants ont renseigné leur temps de sédentarité et leur activité physique a été évaluée par accéléromètre. Les chercheurs ont ensuite examiné si ce temps consacré à la sédentarité était lié au niveau de handicap dans les activités de la vie quotidienne.


· En moyenne, les participants passent près de 9 heures /jour à des activités sédentaires durant les heures de veille et 3,6% rapportent un handicap.

· Le risque de handicap dans les activités quotidiennes s'avère accru de 46 % (OR : 1,46) pour chaque heure quotidienne passée de manière sédentaire, après ajustement avec l'activité modérée ou vigoureuse, les facteurs socio-économiques et de santé.

La sédentarité, facteur de risque d'invalidité au même titre que le manque d'exercice :

Cette étude est ainsi la première à montrer qu'un comportement sédentaire est son propre facteur de risque de handicap, distinct du manque d'activité physique vigoureuse ou modérée. Les auteurs concluent : Si vous avez 60 ans et plus, chaque heure supplémentaire passée assis est liée à une augmentation de 50% de votre risque d'invalidité. Des conclusions qui appuient les actions d'éducation et les programmes encourageant les personnes âgées à réduire les comportements sédentaires, indépendamment de leur exercice physique. Un rappel de suggestions, déjà formulées :

· Levez-vous quand vous parlez au téléphone,

· lorsque vous allez faire vos courses, garez-vous à distance du magasin,

· vous vous levez pour prendre un verre d'eau, profitez-en pour faire quelques pas,

· marchez au lieu de prendre la voiture,

· prenez les escaliers plutôt que l'ascenseur.

Source: Journal of Physical Activity & Health 19 Feb, 2014 doi.org/10.1123/jpah.2013-0311 Sedentary Time in U.S. Older Adults Associated With Disability in Activities of Daily Living Independent of Physical Activity (Visuel © Andres Rodriguez - Fotolia.com)

Lire aussi :

SÉDENTARITÉ: Trop de temps assise, moins de temps à vivre

SÉDENTARITÉ: Le temps passé assis accroît jusqu'à 20% le risque de diabète

SÉDENTARITÉ: Rester longtemps assis réduit l'espérance de vie -

Autres actualités sur le même thème