Actualités

SPIRITUALITÉ : Elle mobilise un circuit cérébral bien réel

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 1 jour
Biological Psychiatry
La spiritualité active bien un circuit cérébral spécifique (Visuel Fotolia 74898763)

La spiritualité active bien un circuit cérébral spécifique et ces chercheurs du Brigham and Women's Hospital (BWH) l’ont cartographié pour la première fois. A partir d’ensembles de données provenant de patients en neurochirurgie et de patients atteints de lésions cérébrales, l’équipe de Boston identifie précisément et documente dans la revue Biological Psychiatry les sites cérébraux et les circuits neuronaux des croyances spirituelles et religieuses. Avec un constat, la zone en question fait partie des structures du cerveau les plus préservées de l'évolution, en d’autres termes la spiritualité semble nous caractériser depuis des millénaires.  

 

Plus de 80% d’entre nous se considèrent comme emprunts de religion ou de spiritualité. Mais les recherches en neurosciences sur la spiritualité restent peu nombreuses. Quelques études ont utilisé la neuroimagerie fonctionnelle pour identifier lorsqu’un sujet effectue une tâche sous scanner les zones du cerveau qui s’activent. Mais ces études n’ont apporté qu’une image inégale et souvent incohérente de la spiritualité.

La cartographie du réseau de lésions permet d’identifier les nœuds de la spiritualité

Ici, l’équipe du BWH adopte une toute nouvelle approche pour cartographier la spiritualité et la religiosité et constate que cette pratique spirituelle peut être localisée dans un circuit cérébral spécifique :

 

  • ce circuit cérébral est centré dans la substance grise périaqueducale (PAG) -un ensemble de neurones, concentré dans une zone du tronc cérébral- déjà documentée comme impliquée dans de nombreuses fonctions,

notamment le conditionnement de la peur, la modulation de la douleur, les comportements altruistes et l'amour inconditionnel.

L’un des auteurs principaux, Michael Ferguson, chercheur au Brigham's Center for Brain Circuit Therapeutics remarque : « Nous avons été étonnés de découvrir que ce circuit cérébral pour la spiritualité est centré dans l'une des structures du cerveau les plus préservées de l'évolution ».

 

La technique de cartographie du réseau de lésions permet de cartographier des comportements humains complexes sur des circuits cérébraux spécifiques en fonction de l'emplacement de lésions cérébrales chez les patients. L'équipe exploite ici un ensemble de données portant sur 88 patients subissant une intervention chirurgicale pour retirer une tumeur au cerveau. Les localisations des lésions étaient réparties dans tout le cerveau. Les patients ont répondu à un sondage qui comprenait des questions sur leur spiritualité avant et après la chirurgie. L'équipe a validé ses résultats à l'aide d'un deuxième ensemble de données composé de plus de 100 patients présentant des lésions causées par un traumatisme crânien. Ces participants ont également rempli des questionnaires sur leur spiritualité. Cette étude très originale montre que sur les 88 patients en neurochirurgie,

 

  • 30 ont présenté une diminution de leur croyance spirituelle auto-déclarée après la résection neurochirurgicale de la tumeur cérébrale,
  • 29 ont montré une augmentation,
  • 29 aucun changement.
  • À l'aide de la cartographie du réseau de lésions, l'équipe a découvert que la spiritualité autodéclarée correspond à un circuit cérébral spécifique centré sur le PAG. Le circuit comprenait des nœuds positifs et des nœuds négatifs - des lésions qui perturbent ces nœuds peuvent soit diminuer, soit augmenter les croyances spirituelles autodéclarées.
  • L’analyse du deuxième ensemble de données confirme ces conclusions ;
  • Enfin, une revue de la littérature identifie plusieurs rapports de cas de patients devenus hyper-religieux après avoir développé des tumeurs ou lésions cérébrales affectant ces nœuds du circuit.

 

La spiritualité touchée par certains troubles neurologiques : les localisations des lésions associées à d'autres symptômes neurologiques et psychiatriques recoupent également le circuit de la spiritualité. Des circuits touchés par la maladie de Parkinson recoupent des circuits associés à une diminution de la spiritualité. D’autres chevauchements sont également identifiés qui vont permettre une meilleure compréhension de ces troubles neurologiques.

L’étude n’a pas pris en compte le niveau d’étude des participants, un facteur de confusion possible, qui peut avoir une influence sur les croyances spirituelles. Dans de prochaines recherches, l'équipe souhaite démêler les deux types de croyance, religiosité et spiritualité et identifier leurs circuits cérébraux respectifs.

Il reste aussi à développer des applications cliniques et translationnelles permettant de tirer bénéfice de la spiritualité et de la compassion au cours des traitements cliniques.

 

« Il semble y avoir une union de toujours entre la guérison et la spiritualité à travers les cultures et les civilisations ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités