Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

STATINES : En prévention systématique chez tous les adultes très âgés ?

Actualité publiée il y a 3 semaines 4 jours 5 heures
Annals of Internal Medicine
Les statines sont confirmées en prévention primaire, comme associées à une diminution significative du risque de maladies cardiovasculaires et de décès, même chez les adultes très âgés, âgés de 85 ans et plus (Visuel Adobe Stock 96009909).

Plébiscitées pour de nombreux bénéfices, et bien au-delà d’un meilleur contrôle des niveaux de cholestérol, les statines font l’objet de ce nouveau plaidoyer d’une équipe de cardiologues et de pharmacologues des Universités de Reykjavik (Islande), de Sahlgrenska (Göteborg, Suède) et de Hong Kong : ces hypolipidémiants sont confirmés ici, dans les Annals of Internal Medicine, et en prévention primaire, comme associés à une diminution significative du risque de maladies cardiovasculaires et de décès, même chez les adultes très âgés, âgés de 85 ans et plus.

 

L’étude suit de 2008 à 2015, les données de santé d'adultes âgés de 60 ans et plus, exempts à l’inclusion de maladie cardiaque, à partir des dossiers de santé électroniques de Hong Kong, et via un modèle informatique développé pour l’analyse, évalue la relation entre le traitement par statines et le risque de maladies cardiovasculaires. L’analyse révèle que :

 

  • dans tous les groupes d'âge, l'utilisation d'un traitement par statines en prévention primaire des maladies cardiovasculaires (MCV) est efficace à prévenir les maladies cardiovasculaires et la mortalité toutes causes confondues ;
  • cette efficacité est également confirmée chez les adultes âgés de 85 ans et plus ;

  • même au sein de ce groupe de population plus âgé, l’utilisation de statines n’augmente pas le risque d’événements indésirables, tels que les myopathies (ou douleurs musculaires) et le dysfonctionnement hépatique.

 

Ainsi, la recherche suggère que l'instauration d'un traitement par statines à 60 ans et plus, et en prévention primaire, est toujours associée à une incidence plus faible de maladies cardiovasculaires et de mortalité toutes causes confondues.

 

Cet avantage vaut toujours après l’âge de 85 ans.

Autres actualités sur le même thème