Vous recherchez une actualité
Actualités

SYNDROME MÉTABOLIQUE : Un avocat chaque jour pour un meilleur profil lipidique

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 1 semaine
Phytotherapy Research
Des bénéfices multiples de l'avocat, dont l’effet satiété et anti-obésité

Cette méta-analyse de la littérature sur l’avocat vient confirmer ses bénéfices multiples, dont l’effet satiété et anti-obésité mais aussi à plus large spectre sur l’ensemble des composantes du syndrome métabolique. Cet ensemble de données, présenté dans la revue Phytotherapy Research, montre en conséquence, que la consommation d’un avocat par jour permettrait d’éloigner le risque de diabète et de maladie cardiaque, premières causes de décès dans le monde. C’est également l’exemple type, d’une alternative naturelle, végétale et alimentaire aux médicaments et aux autres options de synthèse.

Le syndrome métabolique est un regroupement de facteurs de risque incluant une glycémie élevée, une dyslipidémie, une hypertension et une obésité qui entraînent un risque accru, respectivement multiplié par 3 et 5, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. La méta-analyse confirme l'avocat comme une source remarquable de caroténoïdes, de minéraux, de phénols, de vitamines et d'acides gras, apportant des effets lipidiques, antihypertenseurs, antidiabétiques, anti-obésité, antithrombotiques, anti-athéroscléroseux et cardioprotecteurs. La méta-analyse détaille également les effets pharmacologiques de l'avocat sur les différentes composantes du syndrome métabolique. Et rien n'est oublié, la chair bien sûr, mais aussi la peau, les graine et les feuilles d'avocat qui peuvent donner lieu au développement de suppléments.

Un effet majeur sur le profil lipidique : selon les études sélectionnées par cette revue de la littérature, les avocats ont les effets les plus fortement bénéfiques sur les profils lipidiques, avec des changements de cholestérol LDL, cholestérol HDL, triglycérides, au cholestérol total et phospholipides. Ainsi, la consommation quotidienne d'un avocat entier, dans le cadre d'un régime modéré en acides gras, permet de réduire les lipoprotéines de basse densité (LDL) ce qui réduit le risque de MCV. Mais ce n'est pas tout : ses nutriments et ses acides gras mono-insaturés contribuent à une meilleure satiété et à moins de grignotage durant la journée ; c'est l'une des explications de son effet anti-obésité. Le spectre des effets est large, au-delà des effets anti-syndrome métabolique : L'écorce, la graine, la chair et les feuilles d'avocat ont des effets différents sur les composants du syndrome métabolique. Un composé de l'avocat, l'Avocatine B qui se trouve dans les graines d'avocat est même capable de cibler les cellules souches de la leucémie aiguë myéloïde ;

 

L'avocat est une source bien connue de caroténoïdes, de minéraux, de phénoliques, de vitamines et d'acides gras, concluent les auteurs : « Ses effets lipidiques, antihypertenseurs, antidiabétiques, anti-obésité, antithrombotiques, anti-athérosclérose et cardioprotecteurs de l'avocat sont aujourd'hui largement démontrés ».

 

 

 

 

Autres actualités sur le même thème