Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC: L'interdiction de fumer fait aussi chuter la prématurité

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 1 semaine
PLoS Medicine

Le tabagisme est un facteur de risque déjà bien connu de naissance prématurée mais cette recherche a porté sur l'impact direct de l'interdiction de fumer sur la grossesse. Cela se passe en Ecosse, après l’interdiction de fumer de 2006. Les chercheurs observent alors une baisse des naissances prématurées de 10%, dès 3 mois avant le vote de la loi. Des conclusions publiées dans l’étude du 6 mars de la revue PLoS Medicine.

Les auteurs rappellent le risque de prématurité lié à la fois au tabagisme actif et passif de la mère durant la grossesse, ainsi que le risque de complications diverses. La Loi écossaise de 2006 a interdit de fumer dans les lieux publics mais aurait également entrainé une réduction spontanée du tabagisme à la maison. Les auteurs soulignent en effet, l'augmentation, à cette époque, des tentatives (substituts) pour cesser de fumer chez les fumeurs environ 3 mois avant le vote de la Loi, puis une réduction de la quantité de cigarettes fumées par les fumeurs impénitents.


Les chercheurs de l'University of Glasgow and du Western General Hospital (Edinburgh) ont examiné à travers les données des bébés de 716.941 femmes enceintes entre 1996 et 2009, pour lesquelles ils disposaient des informations sur leur consommation de tabac, l'évolution du nombre de naissances prématurées et à faible poids de naissance, et l'association entre ces données et l'interdiction de fumer de mars 2006.

Les chercheurs constatent une baisse du nombre de naissances prématurées : Ils constatent aussi que le nombre de fumeuses a diminué, passant de 25,4% avant la loi à 18,8% après la loi. Les chercheurs rapportent qu'après le vote de la Loi, le nombre de bébés,

- à faible poids de naissance a baissé de 4,52% (IC : 95% de -8,28 à -0,60).

- nés prématurément a baissé de 11,72% (IC : 95% de -15,87 à -7,35).

Les chercheurs concluent que dès 3 mois avant l'interdiction de fumer dans les lieux publics, le nombre de naissances prématurées et de bébés nés avec un faible poids de naissance a sensiblement diminué, même s'ils remarquent que les taux de prématurité ont depuis recommencé à remonter. Si cette analyse de la relation entre la grossesse et l'interdiction de fumer va dans le sens de bénéfices complémentaires s'il en faut, de la législation anti-tabac, l'étude ne peut pas prouver que la législation anti-tabac- ou son anticipation- réduit le risque de complications de la grossesse. Ce qui est certain c'est que l'interdiction de fumer n'a que des avantages pour la santé.

Source: PLoS Medicine, March 6 2012 PLoS Med 9(3): e1001175. doi:10.1371/journal.pmed.1001175 Impact of Scotland's Smoke-Free Legislation on Pregnancy Complications: Retrospective Cohort Study.

Accéder à nos dernières actualités sur la Prématurité

Lire aussi : TABAGISME durant la GROSSESSE: Risque accru de 50% d'anomalies congénitales -

Autres actualités sur le même thème