Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME: La stimulation magnétique transcrânienne réduit l'envie de fumer

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 4 jours
Biological Psychiatry

Le tabagisme est la principale cause de décès évitables dans le monde et le sevrage tabagique difficile, avec plus de 90% des tentatives d’arrêt suivies de rechutes. Médicaments, thérapies comportementales, hypnose, acupuncture ont été essayés. Mais cette étude publiée dans Biological Psychiatry rapporte qu'une seule séance de 15 minutes de stimulation magnétique transcrânienne (TMS) sur le cortex préfrontal serait bien capable de réduire, certes temporairement, l’envie de fumer chez les fumeurs dépendants.

Alors que la nicotine active le système de la dopamine et de la récompense dans certaines zones du cerveau, le sevrage aura obligatoirement pour effet une activation réduite de ces zones, une conséquence déjà étroitement associée à l'envie, la rechute, et la poursuite du tabagisme.


Or la stimulation magnétique transcrânienne peut cibler le cortex préfrontal dorsolatéral, une des régions critiques de la récompense. C'est une procédure non invasive qui utilise des champs magnétiques pour stimuler les cellules nerveuses, ne nécessite pas d'anesthésie, peut être pratiquée sur des patients éveillés, avec des serpentins placés près du front.

L'envie de fumer diminue après la séance de stimulation : Ici, le Dr Xingbao Li et ses collègues de l'Université de Caroline du Sud ont évalué les envies déclenchées par des stimuli adaptés chez 16 participants bénévoles dépendants à la nicotine bénévoles soumis à une séance de stimulation magnétique transcrânienne répétitive appliquée sur le cortex préfrontal dorsolatéral vs une stimulation factice. Ils ont constaté que l'envie de fumer induite par des stimuli diminue après la séance de stimulation. Cette réduction de l'addiction est dose-dépendante du niveau de dépendance à la nicotine, donc plus élevée chez les plus gros fumeurs.

La manipulation de circuits cérébraux particuliers pourrait donc contribuer à réduire la dépendance au tabac et peut-être à d'autres substances. Si dans l'expérience, l'effet n'est que temporaire, le résultat laisse espérer que des séances répétées de TMS pourraient contribuer à aider les fumeurs à arrêter. D'autant que la technique de de stimulation magnétique transcrânienne utilisée est déjà approuvée par l'Agence américaine FDA pour traiter la dépression.

Source: Biological Psychiatry doi:10.1016/j.biopsych.2013.01.003 April 15, 2013 Repetitive Transcranial Magnetic Stimulation of the Dorsolateral Prefrontal Cortex Reduces Nicotine Cue Craving (Visuel NIH)

Accéder aux dernières actualités sur le Tabagisme

Autres actualités sur le même thème