Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH: Un nouveau gel virucide efficace jusqu'à 3 heures après

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 2 jours
Science Translational Medicine

Les gels microbicides constituent un axe de recherche important pour la prévention de l’infection au VIH. Ces chercheurs des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) montrent ici, sur les macaques, l’efficacité d’un nouveau gel vaginal, à base d’inhibiteurs de l'intégrase, pour protéger de l’infection à VIH. Les conclusions, publiées dans la revue Science Translational Medicine, apportent la preuve de concept de l’efficacité de ce gel, en application topique contre l'infection vaginale à SHIV, peu de temps avant, ou 3 heures après l'exposition au virus.

Les gels microbicides sont appliqués aux organes génitaux ou sur la muqueuse rectale pour la prévention du VIH. Ils agissent en bloquant l'infection à VIH « à l'entrée », directement au niveau de la muqueuse par la livraison locale de médicament antirétroviral (ARV) à concentration élevée. Ces microbicides sont conçus et testés pour aider à prévenir ou à réduire la transmission sexuelle du VIH mais aussi d'autres infections sexuellement transmissibles. Un gel à base de ténofovir, approuvé par la FDA, prévient 40% des infections (vaginales) au VIH. Ce microbicide vaginal, déjà efficace, permet d'apporter aujourd'hui aux femmes qui ont des difficultés à persuader leurs partenaires sexuels à utiliser le préservatif, une autre option de prévention contre le VIH. Ce gel est appliqué en pré-exposition, ce qui peut réduire son utilisation, ce nouveau gel testé, qui cible l'enzyme intégrase, l'enzyme permettant l'intégration de l'ADN viral dans l'ADN humain, pourrait être posé après le rapport sexuel.


Ici, les chercheurs des US Centers for Disease Control and Prevention et de l'Emory University (Atlanta) ont testé ce nouveau gel vaginal à base d'inhibiteurs de l'intégrase lorsqu'il est appliqué avant ou après le contact avec le S(simian)HIV ).

L'équipe montre que,

· 2 des 3 macaques exposés ont été protégés, avec l'application du gel 30 minutes avant l'exposition au virus,

· 5 des 6 macaques exposés ont été protégés, avec l'application du gel, 3 heures après l'exposition au SHIV.

Les chercheurs confirment que la charge virale vaginale est considérablement après l'application du gel de raltégravir et apportent ainsi la preuve de concept de son efficacité. Ces premières données, obtenues sur l'animal sont très prometteuses et suffisantes pour envisager des essais cliniques chez l'Homme.

NB : L'étude a été cofinancée par Merck Research Laboratories.

Source: Science Translational Medicine 12 March 2014 DOI: 10.1126/scitranslmed.3007701

Postexposure Protection of Macaques from Vaginal SHIV Infection by Topical Integrase Inhibitors

Lire aussi sur les Gels virucides anti-sida

Autres actualités sur le même thème

Pages