Vous recherchez une actualité
Actualités

ÂGE et CONDITION PHYSIQUE: Endurance, vitesse, les Seniors dépassent les bornes!

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 jour
Inserm et Age

Ces chercheurs de l’Inserm (Université de Bourgogne) nous apprennent, sur la base des résultats du marathon de New York, que les meilleurs marathoniens de plus de 65 ans et marathoniennes de plus de 45 ans ne cessent d’améliorer leur performance depuis 30 ans. Ces conclusions publiées dans Age, la revue de l’American Aging Association et relayées par le New York Times laissent espérer que ces marathoniens d’un certain âge n’ont pas encore atteint les limites de la performance.

Les chercheurs Romuald Lepers et Thomas Cattagni, ont analysé l'évolution de la participation et des performances des coureurs âgés de 20 à 80 ans au marathon de New York, au cours de ces 30 dernières années. Au-delà, les chercheurs constatent une forte augmentation de la participation des athlètes de plus de 40 ans au marathon de New York qui atteint 53% chez les hommes pour la décennie 2000–2009 et de 24 à 40% pour les femmes.


Et ils vont plus vite : Les performances chronométriques montre également qu'alors que la moyenne des temps réalisés par les 10 meilleurs athlètes hommes et femmes des catégories d'âge inférieures à 60-64 ans n'a pas changé au cours des 30 dernières années, les temps réalisés par les plus âgés ont nettement diminué: Pour un marathon de 3h50min, les hommes de la catégorie 65-69 ans ont gagné 8 minutes entre les décennies 1980–1989 et 1990–1999, et 7 min entre les décennies 1990–1999 et 2000–2009. La performance moyenne des 55–59 ans s'est améliorée de 33 min entre les décennies 1980–1989 et 1990–1999 (sur un temps de course moyen de 4h20min).

Hommes, femmes, une « forme » et un déclin similaire ? Le communiqué de l'Inserm précise que l'écart de performance entre les hommes et les femmes s'est stabilisé quel que soit l'âge, ce qui suggère que le déclin des fonctions physiologiques avec l'âge est similaire quel que soit le sexe. Les mécanismes par lesquels l'activité physique agit de façon bénéfique sur le ralentissement des processus liés au vieillissement restent à explorer.

L'exercice physique, le secret du "bien vieillir" : "L'amélioration des performances peut s'expliquer par l'augmentation du nombre de participants observé dans ces catégories d'âge, mais aussi par l'intérêt croissant que porte cette population aux bénéfices de l'activité physique pour sa santé et son bien-être", conclut Romuald Lepers, spécialisé dans l'étude de la plasticité de la fonction motrice au cours du vieillissement.

Sources: Communiqué Inserm et Age “Do older athletes reach limits in their performance during marathon running?” (Visuel © mezzotint_fotolia - Fotolia.com, vignette Fondation Arthritis)

Lire aussi:

DÉCLIN COGNITIF: Faut-il "mettre" les personnes âgées au cyber-exercice? -

EXERCICE PHYSIQUE: Juste 15 minutes par jour pour 3 ans de vie en plus

ALZHEIMER : L'exercice physique peut-il tenir la démence à distance ?

OBÉSITÉ : L'activité physique régulière évite une forte prise de poids à l'âge mûr -

Autres actualités sur le même thème

Pages