Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: EpoD, le traitement anti-tau qui fait ses preuves sur l'animal

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 3 semaines
AAIC-2012 - Alzheimer's Association International Conference

Ces chercheurs de l’Université de Pennsylvanie, montrent qu’un médicament anti-tau améliore la capacité cognitive et diminue les enchevêtrements de protéine tau, sur des modèles animaux de la maladie d'Alzheimer. Alors que les recherches thérapeutiques consistant à cibler Tau n’en sont qu’à leurs débuts, ce nouveau médicament commence ses essais cliniques de phase I pour tester son efficacité sur des cas légers d'Alzheimer. Ces premiers résultats prometteurs ont été présentés le 19 juillet à la Conférence internationale de l’Alzheimer’s Association de Vancouver.


Les essais cliniques en cours sur les médicaments destinés à diminuer la production de l'amyloïde sont plus nombreux que ceux sur les médicaments qui visent une protéine cible comme tau. Cependant ce traitement anti-tau appelé épithilone D ou EPOD semble prometteur : Il vient de s'avérer efficace sur des modèles animaux, dans la prévention et l'interruption de la progression de la maladie d'Alzheimer dans l'amélioration de la fonction neuronale et de la capacité cognitive, bref contre la tauopathie. Le médicament, en ciblant la protéine tau, vise à stabiliser les microtubules qui participent au transport des nutriments essentiels et à la circulation de l'information entre les cellules. Lorsque tau dysfonctionne, ces microtubules se rompent et tau s'accumule dans les enchevêtrements.

Contre la tauopathie : « Ce médicament corrige la perte de fonction de la protéine tau, ce qui stabilise les microtubules et limite les enchevêtrements neuro-fibrillaires chez des modèles animaux de la maladie, ce qui suggère qu'il pourrait être une option thérapeutique importante agissant sur la médiation de la fonction de tau non seulement dans la maladie d'Alzheimer mais également dans d'autres maladies neuro-dégénératives qui impliquent tau », explique le Pr John Trojanowski, professeur de pathologie et de médecine à l'Université de Pennsylvanie.

C'est donc une alternative importante aux médicaments ciblant l'amyloïde, qui peuvent ne pas fonctionner dans les stades avancés de la maladie d'Alzheimer et ce médicament, développé par le Penn's Center for Neurodegenerative Disease Research (CNDR) a donc déjà montré sa capacité à empêcher d'autres troubles neurologiques et à améliorer les performances cognitives chez les modèles animaux.

Source: 2012 Alzheimer's Association International Conference (AAIC) via University of Pennsylvania School of Medicine « Anti-Tau Drug Improves Cognition, Decreases Tau Tangles in Alzheimer's Disease Models, Penn Researchers Report

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème