Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTI-VIEILLISSEMENT: Dans la cellulose des arbres se trouve une mine de jouvence

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 1 semaine
Sanofi BioGENEius Challenge Canada (SBCC)

Un puissant antioxydant dans la pulpe d'arbre, c’est la découverte d’une étudiante canadienne de 16 ans, de l’Ontario, récompensée dans le cadre d’un concours étudiant en biotechnologies. Et cela pourrait être une des innovations technologiques majeures du Canada pour les prochaines années. Car ce composé obtenu à partir de la cellulose des arbres composée de nanoparticules appelées NanoCelluloses cristallines (NCC), se révèle un puissant antioxydant supérieur à la vitamine C ou E, car plus stable et d’efficacité plus durable.

“Comment allez-vous changer le monde au moyen de la science?” C'était la question posée par le Défi Sanofi BioGENEius Canada (SBCC) un concours de sciences de biotechnologies qui s'adresse aux étudiants des grandes écoles canadiennes. Objectif, dénicher des talents et des compétences scientifiques à partir de projets de recherche de pointe. C'est dans ce cadre que Janelle Tam du Waterloo Collegiate Institute (Ontario), a été récompensée pour sa découverte.


Ces nanocelluloses cristallines (NCC), mesurent quelques millièmes de l'épaisseur d'un cheveu humain, explique Janelle, NNC est non-toxique, stable, soluble dans l'eau et disponible à volonté puisque provenant des arbres. Les propriétés de ce « nouvel » antioxydant sont uniques, « plus solides que l'acier, mais souple, légère et durable. Ses utilisations potentielles seraient illimitées et, d'ores et déjà l'Institut de recherche forestière canadien prédit un marché de 250 millions de dollars dans les 10ans à venir. Une usine de production de NCC a déjà ouvert en Janvier, elle utilise le même procédé chimique pour extraie le composé que celui utilisé dans les usines de pâte à papier.

Ce sont les propriétés antioxydantes et donc antivieillissement ainsi qu'une utilisation dans la cicatrisation des plaies, qui retiennent l'attention des chercheurs et des industriels. Car l'étudiante est parvenue à optimiser l'effet anti-radicaux libres de NCC en le combinant à des molécules de carbone déjà utilisées dans les produits cosmétiques et antivieillissement.

Source: Sanofi BioGENEius Challenge Canada (SBCC) « Southwestern Ontario, Student discovers powerful anti-oxidant in tree pulp

Accéder aux dernières actualités en Médecine régénérative, sur les Antioxydants

Autres actualités sur le même thème