Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC: Une banane et son potassium pour réduire son risque

Actualité publiée il y a 6 années 2 semaines 2 jours
BMJ

Quelques bananes et leur potassium (et moins de sel et de graisses saturées) peuvent réduire jusqu’à 24% le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ces conclusions d’une large méta-analyse de chercheurs du Département Nutrition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappellent, en fin de compte l’importance d’une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits, de légumes et de protéines. Conclusions dans l’édition du 5 avril du British Medical Journal.

L'analyse suggère que rétablir, en cas d'insuffisance, les niveaux de potassium aux niveaux journaliers recommandés est associé à une diminution de la pression artérielle


C'est un examen systématique de la littérature mondiale qui a évalué les effets de l'apport en potassium sur la santé, pour confirmer les résultats d'études précédentes qui avaient déjà établi un lien entre une consommation faible de potassium et un risque accru d'hypertension artérielle et d'AVC et fournir une base aux futures lignes directrices de l'OMS. Ainsi, des études ont déjà suggéré, rappellent les auteurs, qu'un apport plus élevé en potassium est associée à un risque inférieur de 24% d'AVC.

Les chercheurs ont sélectionné 35 essais contrôlés randomisés et études de cohorte, portant sur les effets d'apports augmentés de potassium et ont analysé leurs données, en suivant la méthodologie recommandée par la Collaboration Cochrane. Les chercheurs ont également pris en compte les effets néfastes possibles des changements dans les concentrations de lipides sanguins (cholestérol et triglycérides), les concentrations de catécholamines (hormones comme l'adrénaline produite par les glandes surrénales) et la fonction rénale.

Sur l'adulte, l'analyse montre, que l'augmentation de la prise de potassium réduit la pression artérielle systolique de 3.49mmHg et diastolique de 1.96mmHg. Ces effets bénéfiques sont observés même chez les adultes ayant une tension artérielle élevée (hypertension) au départ, dans la plupart des études retenues.

· Lorsqu'ils prennent en compte la dose de potassium spécifique utilisée, ils constatent que le plus grand effet sur la pression artérielle est obtenu avec un apport de potassium situé entre 90 et 120mmol/day (pour une réduction de la pression artérielle systolique de 7.16mmHg).

· L'augmentation de l'apport de potassium n'a aucun effet négatif important sur la fonction rénale, les lipides du sang, ou les concentrations de catécholamines chez l'adulte.

Chez l'enfant, l'analyse (4 études au total) ne fait apparaître aucun effet significatif du potassium sur la tension artérielle.

Les chercheurs concluent,

· qu'une augmentation de l'apport en potassium réduit la pression artérielle chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle au début du traitement, sans avoir d'effets néfastes sur les concentrations de lipides sanguins, les concentrations de catécholamines ou de la fonction rénale,

· qu'une consommation accrue de potassium est «potentiellement bénéfique» pour la plupart des gens à fonction rénale normale pour prévenir ou contrôler l'hypertension artérielle et le risque d'AVC.

Il est néanmoins important d'être conscient que trop de potassium peut être dangereux, car un excès de potassium peut entraîner l'apparition de symptômes gastro-intestinaux ou des effets néfastes sur le cœur. En conclusion, l'étude confirme la quantité quotidienne recommandée de potassium (3,500 mg).

Source: BMJ doi.org/10.1136/bmj.f1378 online 5 April 2013 Effect of increased potassium intake on cardiovascular risk factors and disease: systematic review and meta-analyses (Visuel © dbrus - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'AVC


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages