Vous recherchez une actualité
Actualités

BINGE DRINKING: Le cerveau des filles bien plus vulnérable à l'alcool

Actualité publiée il y a 8 années 10 mois 2 semaines
Alcoholism: Clinical & Experimental Research (ACER)

La consommation excessive d'alcool est fréquente pendant l'adolescence, une période de développement cruciale pour le fonctionnement cognitif, dont fait partie la mémoire spatiale. Cette nouvelle étude constate que les jeunes filles sont plus particulièrement vulnérables aux effets négatifs du binge drinking et que ces effets sur la maturation du cerveau peuvent perdurer plusieurs mois après ces épisodes de consommation excessive d’alcool. Des conclusions publiées en ligne, à paraître dans l’édition d’octobre 2011 de la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le binge drinking soulève des inquiétudes pour la santé des jeunes et sur les effets possibles de l'alcool sur les processus de maturation neuronale durant cette période de développement. Une forte consommation d'alcool a déjà été associée à des perturbations dans le fonctionnement cognitif chez des populations adultes ou adolescentes, en particulier sur les tâches de mémoire spatiale (SWM: spatial working memory). Cette étude a examiné les effets spécifiques du binge drinking sur la mémoire et suggère que les adolescentes peuvent être particulièrement vulnérables aux effets négatifs d'une consommation excessive d'alcool.


La mémoire de travail

INPES)

Accéder à l'Espace Addiction, autres actus sur le binge drinking