Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER COLORECTAL et MICI : De bonnes raisons d’éviter les aliments frits

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 4 jours
Cancer Prevention Research
La consommation d'huile de friture -ou d'aliments frits dans l'huile- aggrave le cancer du côlon et la colite

La consommation d'huile de friture -ou d'aliments frits dans l'huile- accroît le risque de cancer du côlon et de colite, rappelle cette recherche d’une équipe de l’Université du Massachusetts. Cette comparaison des effets, chez la souris, de l'huile fraîche et de l'huile de friture révèle, dans la revue Cancer Prevention Research, que ce risque de maladie inflammatoire de l'intestin et de cancer du côlon est médié par l’oxydation des acides gras polyinsaturés lorsque l’huile est chauffée.

 

De précédentes recherches ont porté sur les effets sur la santé des aliments frits dans de l'huile végétale, mais avec des résultats mitigés. Pour la première fois, des scientifiques examinent sur des modèles animaux, l'impact de la consommation d'huile de friture sur les MICI et le cancer du côlon. Les chercheurs montrent que donner de l'huile de friture à des souris exacerbe l'inflammation colique, augmente la croissance tumorale et aggrave les fuites intestinales, avec un risque de diffusion de bactéries ou de produits bactériens toxiques dans le sang.

Mais l'étude ne dit pas que « l'huile de friture peut causer le cancer » !

Cette étude est menée par Guodong Zhang dont le laboratoire de Science alimentaire se concentre sur la découverte de nouvelles cibles cellulaires dans le traitement du cancer du côlon et sur la réduction du risque de MICI. Son étude ne conclut pas que l'huile de friture peut causer le cancer, mais suggère plutôt que la consommation d'aliments frits peut exacerber et faire progresser les lésions du côlon. « Si un patient est atteint de MICI ou d'un cancer du côlon, il est probable que la consommation d’huile de friture rendra sa maladie plus agressive ».

 

Des souris et des falafels : pour leur étude, les chercheurs utilisent une friteuse, de l’huile de canola dans laquelle ils font cuire des falafels. Une combinaison d'huile de friture et d'huile fraîche est ajoutée au régime en poudre d'un groupe de souris. Le groupe témoin ne reçoit que le régime en poudre et l'huile fraîche mélangée. Les chercheurs évaluent ensuite les effets des régimes sur l’inflammation colique, la croissance des tumeurs du côlon et les fuites intestinales. Le constat est clair : le régime à base d’huile de friture a aggravé toutes ces conditions. Ce régime a notamment entraîné une augmentation des tumeurs qui ont doublé de volume vs groupe témoin.

 

Explication par la chimie des lipides : les chercheurs ont analysé l'huile et étudié l’ensemble des réactions chimiques au cours du processus de friture, en caractérisant notamment et à chaque étape, les profils d'acides gras, les niveaux d'acides gras libres et l'état d'oxydation. Les chercheurs constatent alors que l’inflammation est médiée par l'oxydation des acides gras polyinsaturés, notamment par les composés polaires issus de l’oxydation.

 

Les chercheurs espèrent qu'une meilleure compréhension des effets de l'huile de friture sur la santé conduira à des recommandations diététiques spécifiques, en particulier pour les personnes atteintes de maladies intestinales inflammatoires.

Autres actualités sur le même thème