Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: Fritures et sucreries vont augmenter de 56 % le risque

Actualité publiée il y a 3 années 10 mois 2 semaines
Circulation

Typiques des régimes traditionnels des pays du Sud : les fritures, les aliments gras, les œufs, les viandes transformées, les abats les boissons sucrées –dont le thé sucré- et les gâteaux frits et sucrés. Des aliments qui augmentent de 56% le risque d’événements cardiaques à 5 ans. Cette large étude, menée sur une population régionale et socio-économique diversifiée, publiée dans la revue Circulation, met à nouveau en garde contre un modèle alimentaire trop riche et aux apports insuffisants en fruits et en légumes.

L'étude a comparé les habitudes alimentaires de plus de 17.000 adultes blancs et afro-américains de différentes régions des États-Unis, âgés de plus de 45 ans et participant à la cohorte REasons for Geographic and Racial Differences in Stroke (REGARDS). Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, démographiques et de style de vie.


Les chercheurs ont regroupé les participants en fonction des types d'aliments consommés, en 5 modèles alimentaires comportant des apports élevés caractéristiques:

1. Modèle « facile » : pâtes, nourriture mexicaine, chinoise, plats préparés, pizzas;

2. Modèle « végé » : légumes, fruits, céréales, graines, volaille, poisson, yaourt ;

3. Modèle « sucré » : sucres ajoutés, desserts, chocolat, bonbons, céréales sucrées… ;

4. Modèle « alcool / salades » : bière, vin, alcool, légumes verts, tomates… ;

5. Modèle « sud » : fritures, matières grasses ajoutées, œufs, viandes transformées, abats, boissons sucrées.

Tous les 6 mois, les participants ont été interviewés par téléphone sur leur état et leurs problèmes de de santé.

L'analyse montre,

· qu'un régime traditionnel du Sud est associé à un risque accru de 56% de maladie cardiaque par rapport à ceux qui évitent le plus souvent ses apports caractéristiques.

· Les plus grands adeptes de l'alimentation du Sud ont tendance à être plutôt des hommes, à faible niveau d'études secondaires (et ici, résidents des États du Sud des Etats-Unis).

· Aucun autre modèle alimentaire parmi ceux définis dans l'étude n'est associé au risque cardiaque.

C'est donc un nouvel avertissement : Il s'agit de s'efforcer de réduire sa consommation d'aliments frits ou à base de viande transformée au maximum à 3 fois par semaine et de substituer à ces aliments à risque, des volailles, des fruits et des légumes.

Source: Circulation August 10, 2015, doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.114.014421 Southern Dietary Pattern is Associated with Hazard of Acute Coronary Heart Disease in the Reasons for Geographic and Racial Differences in Stroke (REGARDS) Study (Visuel@ copyright American Heart Association)

Lire aussi: RISQUE CARDIAQUE: Certaines huiles de friture sont sans danger -


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages