Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Respecter son horloge biologique pour réduire son risque

Actualité publiée il y a 3 années 12 mois 15 heures
Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention

Une horloge biologique déréglée par le travail de nuit par exemple a déjà été associée à un risque accru de cancer du sein. L'alimentation, comme le sommeil doit être aussi en phase avec l'horloge interne. Ainsi, ne pas manger ou grignoter la nuit réduit les niveaux de glucose et donc le risque de cancer du sein, suggère cette étude de l'Université de Californie. Les conclusions, publiées dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention et présentées à la Réunion annuelle de l’AACR*, sont donc en ligne avec l’importance d’un métabolisme en phase dans la prévention du risque de ce cancer.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

Pages

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités