Vous recherchez une actualité

Actualités

CANNABIS: Des jeunes de plus en plus en demande d'aide spécialisée

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 1 semaine
NTA-NHS

De plus en plus d’adolescents qui consomment du cannabis vont avoir recours à une aide spécialisée, selon ce rapport de l’Agence nationale britannique sur l'abus de substances chez les jeunes. Cet appel à l’aide coïncide, selon le National Health Service, avec de nouveaux types de cannabis aux effets plus puissants mais révèle aussi une prise de conscience plus large des problèmes de santé associés à la consommation de cannabis. Des résultats dans le sens du dernier rapport européen de l'OEDT qui confirme l'Europe comme l'un des principaux producteurs et consommateurs de cannabis dans le monde.

Seul un très faible pourcentage de jeunes a de sérieux problèmes avec la drogue ou l'alcool (au Royaume-Uni). Ainsi, sur une année, 20.688 jeunes britanniques auraient eu recours à des services spécialisés soit 0,4% des 5,5 millions de jeunes âgés de 9 à 17 ans, en Angleterre. Dans l'ensemble, le nombre des moins de 18 ans ayant besoin d'aide diminue et pour la troisième année consécutive, et le nombre de jeunes consultant pour l'usage d'héroïne, de cocaïne ou d'ecstasy aurait diminué de plus de deux tiers en 5 ans. Ainsi, 631 jeunes ont consulté pour usage de « drogues dures », en 2011-12.


L'augmentation du recours des jeunes aux services spécialisés, pour l'usage de cannabis serait liée à des cannabis plus forts, ayant un effet plus prononcé avec une utilisation prolongée, à une plus grande prise de conscience des questions liées à la consommation de cannabis au sein des services sociaux et de l'éducation, qui adresseraient donc plus fréquemment les jeunes vers les services spécialisés et une jeunesse elle-même plus sensibilisée aux problèmes possibles avec la consommation de cannabis.

Une thérapie en moyenne de 5 mois : Le rapport révèle aussi que 44% des moins de 18 ans concernés ont souhaité suivre une psychothérapie, comme seule intervention, 35%, une thérapie et des conseils de professionnels pour réduire leur consommation, 1% un traitement médicamenteux. Le rapport conclut que la plupart des jeunes concernés n'ont pas besoin de passer un long moment dans ces services spécialisés et que la durée moyenne de suivi est d'un peu plus de 5 mois. Les moins de 18 ans qui ont achevé avec succès leur programme de désintoxication augmente. C'était le cas de 50% des participants il y a 5 ans, c'est le cas de 77% d'entre eux en 2011-12. Mais le nombre de jeunes patients reçus par les services spécialisés d'aide à l'arrêt du cannabis augmente de 3% par an, alors que le nombre de jeunes venant consulter pour l'abus d'alcool régresse régulièrement depuis 2008.

L'abus de substances reste rarement un problème isolé. Parmi les jeunes qui viennent consulter dans ces centres spécialisés, 76% déclarent deux ou plusieurs autres problèmes, dont l'usage de drogue avant l'âge de 15 ans, l'utilisation de médicaments, la consommation quotidienne d'alcool, et d'autres troubles comportementaux comme l'automutilation et la criminalité. 80% de ces jeunes vivent avec leur famille et près de la moitié suivent un parcours scolaire normal, ce qui laisse à penser aux auteurs que les jeunes ayant des problèmes de toxicomanie peuvent aussi être issus de foyers relativement stables et normalement scolarisés.

Sources: NHS «More teens seek help for cannabis use » et National Treatment Agency for Substance Misuse. Substance Misuse Among Young People 2011-12 (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur le Cannabis

Autres actualités sur le même thème

Pages