Vous recherchez une actualité
Actualités

COCAÏNE et dépendance: Une pharmacothérapie combinée prometteuse

Actualité publiée il y a 7 années 12 mois 1 jour
Biological Psychiatry

Ses effets puissants, le caractère perturbant de la dépendance, ses implications sur le mode et la qualité de vie, bref son impact tant physiologique que psychologique, motivent à raison de nombreuses équipes de chercheurs qui travaillent au développement de candidats médicaments ou vaccins. Mais la cocaïne aura peut-être trouvé sa pharmacothérapie, avec ce développement d’une équipe de l'Université de Columbia et du New York State Psychiatric Institute, présenté dans l’édition de novembre de la revue Biological Psychiatry.

L'équipe est partie d'une hypothèse, peut-être que comme le cancer, les maladies cardiaques et le Sida, la dépendance à la cocaïne « avait-elle besoin » d'une combinaison de médicaments ? Les chercheurs ont donc testé un traitement combiné, amphétamine et topiramate. · Car de précédentes études ont déjà suggéré que les stimulants, comme les amphétamines, le méthylphénidate, et le modafinil pouvaient réduire la dysfonction du circuit de la récompense et les déficits des mécanismes de contrôle cognitifs et exécutifs associés à la dépendance. Cette approche correspond à une sorte d'automédication de la dépendance -ce qui confirme aussi que certaines personnes utilisent des médicaments qui les mènent à la dépendance. · Quant au topiramate, son efficacité dans la prise en charge de l'alcoolisme n'est plus à démontrer. Même si les chercheurs avouent des lacunes dans la compréhension des mécanismes sous-jacents d'action du médicament pour lutter contre la dépendance. Son efficacité, vient de plus, d'être démontrée dans une étude récente sur la dépendance à la méthamphétamine, soulignent les auteurs.


L'espoir de la combinaison amphétamines-topiramate: Les chercheurs ont donc entrepris de tester une combinaison de sels mixtes d'amphétamine et de topiramate pour le traitement de la dépendance à la cocaïne. Après avoir recruté des adultes dépendants à la cocaïne, répartis soit pour recevoir le traitement combiné soit un placebo pendant 12 semaines, les chercheurs constatent que deux fois plus de participants ayant reçu le traitement combiné ont « tenu » 3 semaines d'abstinence vs placebo (33% vs 17%). Le traitement montre un effet modérateur significatif du nombre total de jours d'usage de cocaïne, ce qui suggère une efficacité certaine.

La combinaison de sels mixtes d'amphétamine et de topiramate pourrait donc constituer un traitement prometteur de la dépendance à la cocaïne, soulignent les auteurs, qui souhaitent valider ses résultats positifs par un essai multicentrique clinique.

Source: Biological Psychiatry doi: 10.1016/j.biopsych.2012.05.032 December 1, 2012, Extended-Release Mixed Amphetamine Salts and Topiramate for Cocaine Dependence: A Randomized Controlled Trial (visuel © Kzenon - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Dépendance à la Cocaïne

Autres actualités sur le même thème