Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CRISE CARDIAQUE : Supprimer la rumination fait partie de la récupération

Actualité publiée il y a 11 mois 1 jour 2 heures
PLoS Medicine
La thérapie métacognitive chez les patients en réadaptation cardiaque permet de réduire la rumination (Visuel Adobe Stock 431379488)

Cette équipe de psychologues et de cardiologues de l’Université de Manchester révèle tous les bénéfices de la thérapie métacognitive d'auto-assistance chez les patients en réadaptation cardiaque : la thérapie, documentée dans la revue PLoS Medicine contribue à réduire la rumination et donc les symptômes d'anxiété et de dépression chez les patients cardiaques en convalescence.

 

Plusieurs études ont déjà révélé la dépression et l’anxiété comme des ennemis majeurs de la récupération après un événement cardiaque sévère. L'anxiété et la dépression en réadaptation cardiaque ont en effet été associées à une morbidité, une mortalité et des coûts de santé plus élevés. Peu d’études ont cependant porté sur les bénéfices possibles des interventions psychologiques sur la récupération cardiaque. Cet essai contrôlé randomisé révèle les avantages significatifs d'une thérapie métacognitive d'auto-assistance à domicile permettant de réduire la « rumination » et donc l'anxiété et la dépression chez ce groupe de patients.  

 

 

L’essai mené en simple aveugle, multicentrique et à deux bras auprès de 240 patients en récupération cardiaque, dont 118 ont suivi la réadaptation standard + la thérapie et 122 les soins standards,  révèle :

  • des scores d'anxiété et de dépression inférieurs chez les patients du groupe d’intervention, à la fin de la thérapie (à 4 mois) ;

  • également, une forte réduction des symptômes de stress post-traumatique ;
  • l'absence d'événement indésirable grave.

 

Si sa principale limite est l'absence de données de suivi à plus long terme, l’étude suggère qu’une thérapie cognitive visant à supprimer la rumination contribue à réduire aussi l'anxiété/dépression chez les patients en cours de convalescence cardiaque. L’amélioration est visible dans la plupart des mesures psychologiques, précisent les chercheurs.

 

Ainsi, ce type de thérapie cognitive, accessible d’autant qu’elle peut être pratiquée à domicile, s'avère un complément prometteur aux programmes standards de réadaptation cardiaque.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème