Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉPILEPSIE et CANNABIS: Le cannabidiol se confirme efficace pour réduire les crises

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 2 semaines
The Lancet Neurology

Le cannabidiol est à nouveau mis en avant pour son efficacité dans la réduction des crises chez les personnes souffrant d'épilepsie réfractaire au traitement. Ces nouvelles données, de la New York University School of Medicine, présentées dans le Lancet Neurology montrent également la sécurité du composé.

Ce n'est pas la première fois qu'une étude ou des données suggèrent ces effets bénéfiques du cannabidiol chez les patients épileptiques résistants. De nombreuses études ont en effet suivi la piste de ce composé et évalué son efficacité chez les patients atteints d'épilepsie, mais leurs méthodologies et leurs résultats restent discutables. Cependant, le mécanisme sous-jacent derrière l'usage clinique dans l'épilepsie et de récentes données d'efficacité justifient la poursuite de plus amples recherches. Le cannabidiol (CBD) est un composé majeur de « Cannabis sativa », non psychoactif au contraire de son cousin cannabinoïde, le tétrahydrocannabinol (THC). Ces deux principaux constituants du cannabis ont des effets pharmacologiques et comportementaux opposés : les composés cannabidiol peuvent soulager les symptômes de nombreuses maladies, le THC entraîne des sensations d'euphorie et de calme. On se souvient de cette initiative de production de cannabis thérapeutique, offrant les mêmes propriétés curatives, la même odeur et le même goût que la plante d'origine, mais sans induire les sensations récréatives induites par le THC.


L'auteur principal, le Dr Orrin Devinsky, directeur du Comprehensive Epilepsy Center a mené cette étude auprès de 214 patients, âgés de 1 à 30 ans, de 11 centres américains spécialisés dans la prise en charge de l'épilepsie. Les patients ont reçu, durant 12 semaines, le traitement par voie orale Epidiolex dont le principe actif est le Cannabidiol. Les patients ont reçu 2-5 mg / kg par jour de cannabidiol et jusqu'à 25 mg / kg ou 50 mg / kg et par jour, selon le site. Les crises ont été enregistrées par les parents ou les soignants dans un journal. L'analyse montre,

· Une grande variabilité dans la réponse au traitement,

· mais une diminution moyenne de 36,5% du nombre de crises/mois,

· et une réduction de plus de 50% de la fréquence mensuelle (soit, en moyenne, de 30 crises/mois au début de l'étude à 15,8 au cours des 12 semaines de traitement).

· 2 des patients ont connu une disparition totale des crises.

Enfin, le cannabidiol montre également un profil de sécurité satisfaisant avec un bon niveau de tolérance par la plupart des patients, en dépit de certains effets indésirables isolés (somnolence, perte d'appétit, diarrhée, fatigue et convulsions) et pour la plupart, d'intensité légère à modérée et transitoire.

De nouvelles conclusions qui suggèrent la sécurité, la tolérabilité et l'efficacité du principe actif du cannabidiol chez les patients, enfants et adultes souffrant d'épilepsie sévère et très résistante au traitement. Cependant, « afin de ne pas donner de faux espoirs aux familles touchées par une épilepsie résistante au traitement, d'autres recherches doivent encore être menées », concluent les auteurs qui suggèrent néanmoins la possibilité dans l'avenir de pouvoir recommander définitivement le cannabidiol comme un traitement standard de l'épilepsie résistante. Un essai clinique cannabidiol vs placebo est déjà en cours.

Autres actualités sur le même thème