Vous recherchez une actualité
Actualités

FATIQUE: Quelques comprimés de fer peuvent la réduire de 50%

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 4 jours
CMAJ

Même en l’absence d’anémie, c’est que suggère cette étude menée par des chercheurs suisses sur des femmes françaises qui se sentaient anormalement fatiguées, avec de faibles niveaux de fer dans le sang (mais sans être anémiques). L’étude qui a été soutenue par le laboratoire Pierre Fabre Médicament, publiée dans l’édition en ligne du 9 juillet du Canadian Medical Association Journal, ne suggère pas la prise de comprimés de fer sans avis médical préalable.

L'étude a suivi 198 femmes âgées de 18 à 53 ans, venant de 44 cabinets privés de soins en France de mars à juillet 2006 et randomisées en 2 groupes : la moitié des femmes a reçu, durant 12 semaines, des comprimés de fer (80mg par jour de fer à libération prolongée), tandis que l'autre moitié un placebo. Ces femmes, au départ de l'étude, ne souffraient pas d'anémie (taux d'hémoglobine normal > à 12,0 g / dl) mais avaient un taux faible de ferritine ou à la limite basse (< 50 microgrammes par litre). 12 semaines plus tard, les femmes ont répondu sur leurs niveaux de la fatigue et les chercheurs ont pu calculer un «score de fatigue ».


Un score de fatigue réduit de 48% en moyenne : Au début de l'étude, les participantes avaient un score moyen de fatigue de 25/40. Après 12 semaines, les chercheurs constatent que les femmes avec comprimés de fer ont un score de fatigue réduit de 48% en moyenne, et que le placebo a permis –tout de même- de réduire ce score de 29%. Si la différence semble significative, d'une part le résultat « placebo » est impressionnant, d'autre part, la différence entre fer-placebo équivaut à seulement 3,5 points sur une échelle de 40 points. Cependant les chercheurs suggèrent une sous-estimation générale de la prévalence de la carence en fer, qui serait une cause de fatigue chez de nombreuses femmes.

Il ne s'agit pas de prendre des comprimés de fer si vous vous sentez fatigué, sans consulter le médecin : Les comprimés de fer ne sont pas sûrs ou adaptés aux personnes atteintes de certaines maladies, comme les maladies inflammatoires de l'intestin. Consommer beaucoup de légumes verts à feuilles, dans le cadre d'une alimentation saine, contribue de manière naturelle à augmenter ses apports en fer.

«La carence en fer peut être une cause sous-estimée de fatigue chez les femmes en âge de procréer. Si la fatigue n'est pas due à des causes médicales, l'identification des carences en fer comme cause possible de fatigue peut empêcher les prescriptions inappropriées ».

Source: Canadian Medical Association Journal, First published July 9, 2012, doi: 10.1503/cmaj.110950 Effect of iron supplementation on fatigue in nonanemic menstruating women with low ferritin: a randomized controlled trial. (Visuel NHS)

Accéder aux dernières actualités sur la Fatigue

Autres actualités sur le même thème