Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIV: Quels suppléments nutritionnels ?

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 1 jour
Reproductive BioMedicine Online
Oui, une alimentation saine et équilibrée peut aussi contribuer au succès de la FIV (Visuel Adobe Stock 504515)

Oui, une alimentation saine et équilibrée peut aussi contribuer au succès de la FIV, conclut cette étude qui apporte principalement les preuves des avantages du régime méditerranéen et de quelques nutriments bien précis sur le succès des traitements de fertilité. L’équipe de l’University of Western Australia and City Fertility (Perth), soutient ainsi dans la revue Reproductive BioMedicine Online, que l’approche nutritionnelle participe aussi aux chances de conception, mais point de supplémentation sans avis médical.

 

Les thérapies de fertilité, dont la FIV sont devenues très courantes mais peu d’études ont encore précisé l’influence des différents facteurs de mode de vie, dont nutritionnels sur leurs chances de succès. La question se pose de l’efficacité des suppléments nutritionnels et des régimes alimentaires, qui pourraient peut-être améliorer les résultats de la FIV. Cette nouvelle recherche australienne conclut en effet que l'adoption d'un régime méditerranéen pendant le traitement est bénéfique.

Une « approche simple » avec de bonnes preuves de bénéfices

Même si les études menées sur 9 suppléments nutritionnels couramment utilisés se sont révélées incohérentes et de qualité variable, l'analyse, menée par le professeur Roger Hart, de l'Université d'Australie occidentale constate que les avantages du régime méditerranéen sont significatifs sur les résultats de la FIV, en comparaison avec un régime occidental.

 

  • La prévalence de l’utilisation de suppléments nutritionnels dans la FIV reste inconnue ;
  • il est rare que les médecins prescrivent dans ce cadre, des suppléments nutritionnels ;
  • la plupart des patientes suivant ces traitements s’auto-supplémentent ; de nombreuses femmes prenant leurs informations sur des forums de discussion en ligne sur la FIV ;
  • les études menées sur ce type de supplémentation dans le cadre d’un parcours de FIV portent sur les suppléments suivants : la déhydroépiandrostérone (DHEA), la mélatonine, la co-enzyme Q10 (CoQ1O), la carnitine, le sélénium, la vitamine D, le myo-inositol, les oméga-3, certaines herbes utilisées en médecine chinoises. Les études menées sur le sujet ont également abordé les effets de plusieurs régimes alimentaires sur la réponse à un traitement de FIV ;
  • parmi les nutriments étudiés, la DHEA et la COQ10 apparaissent comme plus bénéfiques au succès de la FIV, et il existe également des preuves d’un bénéfice de la mélatonine, cependant la dose devrait encore être précisée ;
  • les preuves les plus solides concernent le régime méditerranéen
  • Les effets positifs du régime méditerranéen ont été mieux documentés, par plusieurs essais cliniques randomisés bien conçus, à la fois sur le développement de l'embryon et sur l'issue de la grossesse par FIV.

 

Quels régimes ? Plus globalement, les caractéristiques communes des régimes alimentaires favorables comprennent des apports élevés en fruits et légumes, de grains entiers, de légumineuses, de noix, de poisson et d'huiles monoinsaturées ou polyinsaturées, et des apports les plus limités possible d'aliments hautement transformés.

 

« Les régimes favorables à de bons résultats de la FIV sont riches en vitamines B, en antioxydants, en acides gras polyinsaturés oméga-3 et en fibres, et sont faibles en graisses saturées, en sucre et en sodium », résument les chercheurs.

 

  • les acides gras oméga-3, également présents dans les régimes de type méditerranéen, sont les acides gras alimentaires les plus étudiés dans la littérature sur la FIV, en raison de leurs bienfaits perçus sur la santé générale et la reproduction. Les preuves de la littérature confirment d’ailleurs que les acides gras oméga-3 « pourraient être bénéfiques » pour les résultats cliniques de la FIV et la qualité des embryons ;
  • les antioxydants sont généralement pris sous forme de combinaisons de suppléments, des suppléments documentés comme plutôt de mauvaise qualité et qui ne semblent pas apporter de bénéfice en termes de taux de naissance vivante.

 

Prises ensembles, ces données suggèrent que

la meilleure approche nutritionnelle simple pour faciliter la conception via la FIV est l’adoption d’un régime méditerranéen.

L'utilisation de suppléments COQ-10 et de DHEA avant de commencer la FIV pourrait également être utile pour les femmes qui ont jusque-là présenté une mauvaise réponse à la stimulation ovarienne, tandis qu'une supplémentation en acides gras libres oméga-3 pourrait améliorer certains résultats cliniques et embryonnaires.

 

Enfin, les chercheurs conseillent aux femmes qui tentent de concevoir de prendre une supplémentation adéquate en folate

et de toujours demander l'avis de leur médecin généraliste ou spécialiste avant toute décision de supplémentation.

Plus sur le Blog Nutrition
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème