Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ISOLEMENT SOCIAL : Un facteur objectif de vieillissement biologique

Actualité publiée il y a 2 mois 1 jour 10 heures
JACC
Qualifié de nouveau fléau de santé publique, ce phénomène en croissance avec le vieillissement des populations, de solitude et d’isolement social, devrait être considéré comme un facteur à part entière de vieillissement biologique (Visuel Adobe Stock 637395692)

Qualifié de nouveau fléau de santé publique, ce phénomène en croissance avec le vieillissement des populations, de solitude et d’isolement social, devrait être considéré comme un facteur à part entière de vieillissement biologique, souligne cette équipe de la Mayo Clinic. L’étude, menée avec l’aide de l’intelligence artificielle (IA) et publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC) met en lumière un lien entre un indice des liens sociaux et l'âge biologique.

 

De nombreuses études ont montré les effets directs et indirects de l’isolement social sur la santé. Cette nouvelle recherche montre que la solitude et l’isolement constituent un facteur de mode de vie important pour la longévité en bonne santé au même titre que d’autres, comme le sommeil, l’exercice ou l’alimentation. L’analyse, menée par IA conclut en effet que les personnes socialement isolées sont plus susceptibles de présenter les signes d’un âge biologique plus avancé que leurs homologues du même âge mieux entourés.

Les liens sociaux jouent un rôle clé dans la santé physique et la longévité

L’étude cherche à préciser le rôle du contact social dans le vieillissement biologique, à partir d’un indice « des liens sociaux » et les écarts d'âge biologiques évalués par électrocardiogramme et analysés par l'IA (AI-ECG). Cette analyse est ainsi effectuée sur les données de plus de 280.000 participants ayant reçu des soins ambulatoires entre 2019 et 2022 qui ont renseigné leurs déterminants sociaux de santé.

 

  • Ce modèle dit « AI-ECG » a été développé à la Mayo Clinic pour estimer l’âge biologique, en regard de l’âge chronologique. De précédentes recherches ont montré que la prédiction de l'âge par AI-ECG permet une bonne évaluation de l'âge biologique du cœur. Un écart d’âge positif indique un vieillissement biologique accéléré, tandis qu’une valeur négative suggère un vieillissement biologique plus lent.
  • Le Social Network Index basé sur 6 questions distinctes sur les interactions sociales a permis d’évaluer l’isolement social.

 

L’analyse révèle que :

 

  • les participants avec un score d’interactions sociales plus élevé ont aussi un écart d’âge AI-ECG plus faible,

  • quels que soient le sexe et le groupe d’âge ;
  • ce score d’interactions sociales influence de manière significative le risque de mortalité : alors qu’au cours du suivi de 2 ans, environ 5 % des participants sont décédés, les participants à faible score d’interactions sociales sont ceux qui présentent le risque de décès le plus élevé ;
  • à nouveau, des disparités en matière de santé sont observées, les participants des groupes les plus vulnérables présentant des écarts d’âge positifs plus élevés.

 

L’étude met ainsi en évidence, sur un large ensemble de données, l'interaction critique entre l'isolement social, la santé et le vieillissement. L'isolement social combiné aux conditions démographiques et médicales est un facteur de mode de vie et de risque important de vieillissement.

C’est aussi un facteur évitable : avoir plus d'interactions sociales comme pratiquer l'exercice régulièrement ou opter pour une alimentation saine permet d’améliorer la santé globale et de vieillir en bonne santé.

Autres actualités sur le même thème