Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale de la LÈPRE du 27 au 29 janvier: Encore 1 cas toutes les 2 mn

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
Appel à générosité

Le bacille de la lèpre court toujours et frappe encore chaque année plus de 250.000 victimes, rappelle la Fondation Raoul Follereau, du nom de celui qui fonda, en 1954, cette Journée mondiale des Lépreux, permettant de guérir, dans les années qui suivirent plus de 14 millions de malades atteints par cette maladie invalidante, cause de souffrance physique et d’exclusion sociale. La 59ème édition fait à nouveau appel à la générosité du grand public, qui permet aujourd’hui de soutenir des programmes de santé dans 28 pays.

La Fondation Raoul Follereau qui combat l'exclusion, sous toutes ses formes, se bat inlassablement, depuis plus de cinquante années pour détecter la maladie, soigner les lépreux et les réinsérer. Le lépreux est un être à part : « Il a la lèpre et il est lépreux », disait Raoul Follereau, écrivain et fondateur en 1954 de la Journée Mondiale des Lépreux.


La lèpre, provoquée par un bacille à croissance lente, Mycobacterium leprae, qui se transmet par les gouttelettes d'origine buccale ou nasale, n'est pas très contagieuse. Il existe, aujourd'hui, un traitement efficace contre la lèpre par polychimiothérapie (PCT) pendant 6 à 12 mois, mais, non traitée, la maladie entraîne des lésions cutanées et nerveuses aboutissant à une faiblesse et à une atrophie musculaires, ainsi qu'à des incapacités définitives.

Une charge de morbidité réduite de façon spectaculaire : En 20 ans, plus de 14 millions de patients ont été guéris de la lèpre et le taux de prévalence a baissé de 90% passant à moins de 1 cas pour 10.000. Une baisse annuelle de 20% du nombre des nouveaux cas détectés dans le monde est également enregistrée depuis 2001. Cependant des foyers persistent dans certaines régions de l'Angola, du Brésil, de l'Inde, de Madagascar, du Mozambique, du Népal, de République centrafricaine, de République démocratique du Congo et de République-Unie de Tanzanie.

En France, la 59è Journée mondiale des lépreux, (du 27 au 29 janvier 2012) mobilisera 25.000 quêteurs bénévoles. Les fonds réunis permettront de financer les actions soutenues par la Fondation dans 28 pays. Car la lèpre exclut toujours, comme les maladies tropicales négligées dont elle fait partie, et continue ses ravages à l'abri regards dans des régions reculées, parfois instables, frappées par l'ignorance et la pauvreté. Un environnement qui freine le dépistage, retarde la prise en charge, provoquant les invalidités et les stigmates qui infligent au lépreux la double peine de la souffrance physique et de l'exclusion sociale..

La Fondation Raoul Follereau mène une lutte globale contre la misère et pour la dignité de la personne. Son action est vécue « dans un esprit de charité », précise la Fondation, et ses principaux leviers sont l'accès à l'hygiène, l'alphabétisation, le développement d'activités rémunérées et, pour prendre le mal à la racine, l'éducation des plus jeunes. La Fondation contribué à guérir quelque 14 millions de lépreux dans le monde et réussi l'élimination de la lèpre en tant que problème de santé publique (1 malade pour 10.000 habitants) dans les 28 pays de la zone Follereau.

Autres actualités sur le même thème

Pages