Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale de l'ASTHME: 1er mai, ne travaillez-plus, respirez

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 1 semaine
GINA-Asthme et Allergies

« Bien vivre pour bien respirer », c’est le thème cette année, de la Journée mondiale de l’Asthme, organisée aussi le 1er mai en France par l'Association Asthme et Allergies et, au niveau mondial par la Global Initiative for Asthma (GINA). Une Journée pour les asthmatiques et leurs proches pour rappeler qu’à côté des traitements habituels, une modification du mode de vie peut aussi aider à mieux contrôler l’asthme. Surveiller son alimentation, pratiquer régulièrement une activité physique, gérer le stress, avoir un sommeil réparateur de qualité, et participer à des séances d’éducation thérapeutique peuvent améliorer l’état de santé et la qualité de vie, chez les personnes asthmatiques.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Plus de 4 millions de Français sont asthmatiques soit 6,7% de la population et 9% des enfants. L'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Il reste sous-diagnostiqué, insuffisamment pris en charge, et incomplètement contrôlé chez 6 asthmatiques sur 10.


Une campagne nationale : 15.000 posters, 150.000 brochures gratuites, des actions locales déclinées dans toute la France, un Numéro Vert appel gratuit (0800 19 20 21) et un Site Internet pour connaître les actions en régions sont prévus pour sensibiliser et informer. Les Ecoles de l'Asthme et les Centres Hospitaliers organisent des journées portes-ouvertes et des associations en régions des points-rencontres et des tables rondes.

De nombreux progrès restent à faire : Sous-diagnostic, sous-traitement et traitements inadaptés à la gravité de l'asthme, mais aussi mauvaise observance ou idées fausses, restent autant de causes de décès par asthme, pourtant évitables. La Journée rappelle donc qu'en apprenant à reconnaître les facteurs déclenchants des crises d'asthme, en les évitant au maximum en réduisant les conditions environnementales néfastes, en adaptant son traitement à ses symptômes, en anticipant la crise en étant attentif aux signes annonciateurs et en ayant son traitement d'urgence toujours sur soi, en respectant quelques mesures de base on peut parvenir à mieux contrôler son asthme et à mieux respirer.

Des obstacles au traitement de l'asthme dans de nombreux pays à faibles revenus : D'autres associations, comme l'Union se mobilisent, à l'occasion de cette Journée, pour rappeler qu' une grande majorité de patients asthmatiques n'est soignée que lorsqu'ils se rendent en urgence dans un centre de santé ou à l'hôpital lors d'une crise aiguë. Le manque de disponibilité d'aérosols de qualité, tout particulièrement de corticoïdes inhalés qui sont essentiels au contrôle adéquat de l'asthme, est une des difficultés rencontrées dans ces pays. Quand ces aérosols sont disponibles, leur prix est le plus souvent malheureusement prohibitif. Un autre obstacle que rencontrent les asthmatiques pour avoir accès à des soins adéquats réside dans l'absence de stratégie, de procédures adéquates et de personnel de santé formé dans les structures de santé de leurs pays.

Autres actualités sur le même thème