Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ INFANTILE: Risque accru d'hypertension intracrânienne idiopathique

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 2 semaines
Journal of Pediatrics

Cette étude du Kaiser Permanente menée auprès de 900.000 jeunes montre que les enfants qui sont en surpoids ou obèses, notamment les plus âgés, ont un risque accru d'avoir un trouble neurologique connu, l’hypertension intracrânienne idiopathique (HII), une maladie rare qui aller jusqu’à la cécité. Ces conclusions viennent d’être publiées dans l’édition de juin du Journal of Pediatrics.

Cette étude transversale sur 900.000 enfants âgés de 2-19 ans constate 78 cas d'hypertension intracrânienne idiopathique pédiatrique, liés en majorité au surpoids ou à l'obésité, et surtout chez des adolescentes de race blanche non hispanique. Ainsi l'étude constate que · 85% des enfants atteints d'hypertension intracrânienne idiopathique étaient des filles · près de la moitié de race blanche non-hispaniques · 73% étaient en surpoids ou obèses.


L'étude révèle une forte association entre l'IMC et le risque d'hypertension intracrânienne idiopathique, l'obésité multipliant ce risque par 16, une obésité modérée par 6 et un surpoids par 3,5.

C'est une nouvelle « comorbidité » ou risque de comorbidité grave qui vient d'être constaté avec l'obésité, conclut l'auteur principal, le Dr Sonu M. Brara, du Kaiser Center de Los Angeles. «Cette recherche est la meilleure preuve à ce jour de l'association obésité-hypertension intracrânienne idiopathique chez les enfants et suggère que l'épidémie d'obésité infantile est susceptible de conduire à augmentation de la morbidité liée à cette pathologie dont la cécité ».

Chez les adultes aussi, l'HII est un trouble rare qui affecte principalement les adultes en surpoids ou obèses dont les femmes âgées de 20 à 44 ans avec un taux d'incidence de 15 pour 100.000 personnes. Le trouble est caractérisé par une pression accrue autour du cerveau en l'absence d'autres maladies, avec des symptômes comme les maux de tête, une vision floue, des nausées, et des anomalies des mouvements oculaires. La maladie peut conduire à la cécité dans 10% des cas.

Des résultats qui peuvent contribuer à améliorer le diagnostic précoce et le traitement des HII chez les patients jeunes.

Source: The Journal of Pediatrics Volume 160, Issue 6, Pages 918-922.e1, June 2012. Implementation of Clinical Practice Guidelines for Pediatric Weight Management (visuels PNNS)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème