Vous recherchez une actualité
Actualités

PROPECIA: Repousse des cheveux, perte de libido et... d'appétence pour l'alcool?

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 6 heures
Alcoholism: Clinical and Experimental Research

Le médicament Propecia (finastéride) utilisé chez les hommes dans le traitement de la calvitie entraîne des effets secondaires d’ordre sexuels déjà bien connus, comme la dysfonction érectile et une baisse de libido. Mais le Propecia pourrait avoir un bénéfice caché, selon cette petite étude de l'Université George Washington, celui de réduire la dépendance à l’alcool. Ces résultats publiés dans la revue Alcoholism: Clinical and Experimental Research, doivent encore être confirmés par des études plus importantes.

Le finastéride est autorisé pour traiter l'hypertrophie bénigne (non cancéreuse) de la prostate et la perte de cheveux chez les hommes. Les effets indésirables du finastéride, dont la dysfonction érectile et troubles de l'éjaculation sont des effets logiques puisque le finastéride inhibe l'enzyme qui transforme la testostérone en dihydrotestostérone responsable de la calvitie, mais nécessaire pour une sexualité active.


Cette étude a été menée auprès de 83 jeunes hommes, âgés de moins de 40 ans, qui avaient pris le finastéride, contre la calvitie. Les chercheurs les ont interrogés sur leurs habitudes de consommation d'alcool, avant et après le traitement (5 ans plus tard en moyenne) et ont considéré un verre de vin, une canette de bière, ou un verre de boisson à base d'alcool comme une boisson alcoolisée standard. Ces hommes avaient éprouvé des effets secondaires sexuels persistants, durant au moins 3 mois après l'arrêt du traitement, mais étaient en bonne santé.

Les hommes déclarent consommer moins d'alcool après leur traitement par finastéride et les chercheurs notent que ces résultats avaient déjà été obtenus sur la souris. Ainsi,

· 63 des hommes avaient déclaré consommer au moins une boisson alcoolisée par semaine avant de commencer le finastéride.

· 18 (28%) ont déclaré avoir renoncé totalement à l'alcool complètement et certains de ces participants ont déclaré ne plus pouvoir tolérer l'alcool et après avoir commencé à prendre le finastéride.

· 65% ont déclaré avoir réduit leur consommation d'alcool, après le traitement,

· 32% n'ont signalé aucun changement dans leur consommation d'alcool,

· 3% ont signalé une augmentation de leur consommation d'alcool.

· Les participants qui avaient déclaré consommer de l'alcool ont réduit le nombre moyen de verres par semaine de façon significative, à l'issue de leur traitement par finastéride de 5,2 à 2 unités.

Les chercheurs confirment donc les effets sexuels indésirables mais suggèrent un effet du finastéride sur la consommation d'alcool. Cependant, il s'agit de déclaratif et sur le souvenir de la consommation d'alcool des années auparavant ; de plus, l'étude ne comportait pas de groupe témoin et ne montre donc pas que le finastéride lui-même, est à l'origine de ce changement dans la consommation d'alcool.

Si l'étude apporte donc une piste sur un effet bénéfique jusque-là inconnu du traitement contre la calvitie, d'autres recherches restent nécessaires pour justifier les effets du finastéride sur le système nerveux et la consommation d'alcool.

Autres actualités sur le même thème