Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SÉDENTARITÉ à l’enfance, lésions cardiaques à l’âge adulte

Actualité publiée il y a 8 mois 3 semaines 6 jours
ESC Congress 2023
Le temps de sédentarité cumulé chez l’enfant est directement associé aux lésions cardiaques chez le jeune adulte (Visuel Fotolia 107931534).

Cette étude associe sans réserve le temps de sédentarité cumulé chez l’enfant aux lésions cardiaques chez le jeune adulte. Ces données présentées au Congrès de l’European Society of Cardiology (ESC) 2023, expliquent tout simplement aux parents que ces heures d'inactivité durant l'enfance préparent le terrain à la crise cardiaque et à l’accident vasculaire cérébral (AVC) plus tard dans la vie.

Précisément, le temps de sédentarité cumulé depuis l'enfance jusqu'au début de l'âge adulte s’avère directement associé au développement de lésions cardiaques chez le jeune adulte.

 

Et ce constat vaut chez les jeunes adultes ayant un poids de santé et une tension artérielle normale.

L’auteur principal, le Dr Andrew Agbaje de l’University of Eastern Finland (Kuopio), ajoute : « Toutes ces heures passées devant un écran chez les jeunes contribuent à un cœur plus lourd, ce qui augmente le risque de crise cardiaque et d'AVC ».

 

L’étude, menée à partir des données de la cohorte Children of the 90s est la première à évaluer l'effet cumulatif de la sédentarité à l’enfance, sur les lésions cardiaques plus tard dans la vie. À l’âge de 11 ans, les enfants ont été équipés d’un tracker d'activité pendant 7 jours, puis à nouveau à l’âge de 15 ans et à nouveau à 24 ans. Le poids du ventricule gauche du cœur a été évalué par échocardiographie aux âges de 17 et 24 ans et rapporté en grammes par rapport à la taille (g/m). Les chercheurs ont analysé l'association entre le temps de sédentarité entre 11 et 24 ans et ces mesures cardiaques, tout en prenant en compte les facteurs de confusion possibles (l'âge, le sexe, la tension artérielle, la graisse corporelle, le tabagisme, l'activité physique et le statut socioéconomique). Le suivi des données de 766 enfants révèle que :

 

  • à 11 ans, les enfants sont sédentaires sur une durée moyenne de 362 minutes par jour ;
  • à 15 ans, de 474 minutes par jour ;
  • à 24 ans, de 531 minutes par jour ;
  • cela signifie que le temps de sédentarité augmente en moyenne de 169 minutes (2,8 heures) par jour entre l’enfance et le début de l’âge adulte ;
  • chaque augmentation d'1 minute du temps de sédentarité entre 11 et 24 ans s’avère associée à une augmentation de la masse ventriculaire gauche entre 17 et 24 ans ; soit l'équivalent d'une augmentation de 3 grammes de la masse ventriculaire gauche entre les 2 mesures échocardiographiques ;

 

Ces données sont en ligne avec les conclusions d'une précédente étude menée chez l’adulte, ayant révélé qu'une augmentation similaire de la masse ventriculaire gauche sur une période de 7 ans était associée à

un risque multiplié par 2 de maladie cardiaque, d'AVC et de décès.

« Nous constatons que chez ces enfants, la sédentarité dépasse en moyenne 6 heures par jour et ce chiffre augmente de près de 3 heures à l'âge adulte. Cette accumulation de temps d’inactivité est directement liée aux lésions cardiaques, quels que soient le poids corporel et la tension artérielle. Les parents devraient encourager leurs enfants et adolescents à bouger davantage ».

Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème