Vous recherchez une actualité
Actualités

APNÉE de l'Enfant: Un traitement précoce peut inverser les lésions cérébrales

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 3 semaines
American Thoracic Society

Le traitement des apnées obstructives du sommeil (SAOS) chez l’Enfant peut parvenir à normaliser les perturbations du réseau neuronal responsable de l'attention et des fonctions d’exécution, selon cette étude présentée à International Conference de l’American Thoracic Society (ATS) de San Francisco. La conclusion est donc l'importance du diagnostic précoce et du traitement du SAOS chez les enfants, en raison des effets profonds possibles sur leur développement.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les auteurs de l'université du Colorado Denver et de la Johns Hopkins rappellent que le SAOS est déjà associé à des déficits de l'attention, de la capacité cognitive et des fonctions d'exécution. L'auteur principal, le Dr Ann Halbower, professeur agrégé au Centre du sommeil des enfants de l'Hôpital du Colorado explique que son étude «est la première à montrer que le traitement du SAOS chez l'enfant peut inverser les lésions cérébrales aux neurones et apporter des améliorations de l'attention et de la mémoire verbale chez ces petits patients". Son étude par IRM a porté sur 17 enfants âgés de 8 à 11 ans avec SAOS et 11 témoins sains. Les participants ont également passé des tests neuropsychologiques. Le traitement du SAOS a consisté en une adéno-amygdalectomie (ablation des végétations et des amygdales), suivie par une ventilation en pression positive continue (CPAP : Continuous Positive Airway Pressure) ou un traitement par pulvérisation nasale. IRM et tests ont été renouvelés six mois après la fin du traitement. Les enfants atteints de syndrome AOS présentaient des diminutions significatives dans la mémoire et l'attention. Après le traitement, la mémoire verbale et l'attention se trouvent améliorée et cette normalisation est validée par IRM. «Nous montrons, pour la première fois, que le traitement du SAOS chez l'Enfant normalise les métabolites du cerveau dans certaines parties du réseau neuronal responsables de l'attention et des fonctions exécutives», conclut le Dr Halbower. « Lorsque le SAOS est pris en charge de manière précoce, cela peut apporter une amélioration plus rapide dans l'hippocampe, la station de relais pour les fonctions exécutives, l'apprentissage et la mémoire ».

Autres actualités sur le même thème