Vous recherchez une actualité
Actualités

ASPIRINE: Nouvelle confirmation de ses bénéfices anticancéreux

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
European Cancer Congress

Ce résumé d’étude présentée à l’European Cancer Congress confirme l’aspirine comme un médicament puissant, en cas de diagnostic de cancer, ici gastro-intestinal : prendre de l'aspirine après le diagnostic pourrait permettre d’augmenter considérablement les chances de survie. Une confirmation qui engage à de grands essais cliniques permettant de considérer l’aspirine comme une « évidence » en prévention et après diagnostic de nombreux cancers.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

S'il faut rappeler les effets secondaires possibles de l'aspirine, tels que les ulcères et les saignements de l'estomac, de très nombreuses études ont déjà documenté son caractère protecteur en prophylaxie sur le risque de cancer. Une récente étude internationale publiée dans les Annals of Oncology a confirmé ce bénéfice et précisé la réduction du risque. L'aspirine a également démontré ses bénéfices sur la survie, après diagnostic de cancer de la prostate et de cancer du côlon, et plus globalement sur la réduction de 20 à 30% du risque de décès selon les cancers. Cette nouvelle étude contribue donc à la preuve de ses effets anticancéreux.


Les chercheurs de la Leiden University et d'autres instituts de recherche néerlandais en oncologie ont mené une étude de cohorte rétrospective qui a analysé, à partir des données des registres du cancer, les effets de l'aspirine, chez 13.715 participants ayant été diagnostiqués d'un cancer du tractus gastro-intestinal (bouche, œsophage, côlon, rectum). Un peu moins d'un tiers des participants avaient pris de l'aspirine avant le diagnostic du cancer, un peu moins des deux tiers étaient des non-utilisateurs, et un peu moins de 10% des participants avaient pris de l'aspirine après le diagnostic. L'analyse conclut que

· le taux de survie à 5 ans atteint 28%,

· que les patients ayant pris de l'aspirine après leur diagnostic ont un risque de décès divisé par 2.

· cet effet bénéfique de l'aspirine sur la survie est confirmé après prise en compte des facteurs de confusion possibles, dont le sexe, l'âge, le stade du cancer, la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et les autres antécédents médicaux.

Les chercheurs concluent que l'utilisation de l'aspirine après le diagnostic des cancers gastro-intestinaux est associée à des taux de survie globale plus élevés.

Source: The European Cancer Congress 2015 September 23 2015 Post diagnosis aspirin improves survival in all gastrointestinal cancers

Lire aussi:

ASPIRINE et moindre risque de décès par cancer, de nouvelles données -

CANCERS : Et si l'aspirine pouvait réduire de 30% le taux de mortalité ?

CANCER: L'aspirine, un remède miracle?

CANCER du CÔLON: L'Aspirine augmente les chances de survie -

Autres actualités sur le même thème