Vous recherchez une actualité
Actualités

AUDITION: Les ondes alpha, révélateur d'écoute de la personne âgée

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 1 semaine
The Journal of Neuroscience

Problèmes d’audition et d’attention se combinent, chez la personne âgée pour rendre son écoute parfois difficile, en particulier en cas de bruit de fond ou de brouhaha. Cette écoute difficile et attentive ne tient donc pas au seul déclin de l’audition avec l’âge mais aussi à un déficit d’attention, expliquent ces chercheurs de l’Institut Max-Planck. Leurs travaux, présentés dans le Journal of Neuroscience, révèlent un marqueur qui reflète fidèlement cette difficulté d’écoute, les ondes alpha générées par le cerveau.

Le centre de cette recherche, les ondes alpha: Notre cerveau est constamment actif et son activité peut être mesurée en utilisant un électroencéphalogramme qui évalue les fluctuations de tension sur le cuir chevelu (visuel). Dans les tâches auditives, la force des ondes alpha indique l'effort d'écoute de l'auditeur.


Si les personnes âgées se plaignent souvent de difficultés d'audition, en particulier lorsque plusieurs personnes parlent en même temps, cela s'explique aussi par des changements liés à l'âge dans les processus d'attention dans le cerveau. Ces experts en cognition auditive de l'Institut Max Planck ont enregistré les ondes alpha de participants âgés de 20 à 30 ans et de 60 à 70 ans, au cours d'une tâche d'audition. Les participants, dont l'acuité auditive avait été évaluée avant la tâche, entendaient, au niveau adapté, 2 nombres parlés, et devaient indiquer en appuyant sur une touche si le deuxième nombre était supérieur ou inférieur au premier. Les chiffres étaient prononcés dans un bruit de fond afin de simuler le type de situation rencontrée dans la vie courante.

Résultat: le bruit de fond rend la tâche tout aussi difficile pour les participants les plus jeunes que les plus âgés.


Qualité d'écoute et ondes alpha :
Cependant, lorsque les chercheurs manipulent la qualité acoustique en retirant certaines fréquences du signal, les personnes âgées semblent recouvrer une audition de meilleure qualité et peuvent effectuer la tâche plus rapidement. Cette qualité acoustique ressentie par ces participants plus âgés se reflète précisément dans l'amplitude des ondes alpha. Avec une meilleure qualité de son, l'amplitude des ondes alpha dans le groupe de participants âgés est significativement plus faible que chez les plus jeunes. L'expérience montre que la modulation des ondes alpha influence donc la compréhension de la parole.

Des résultats de recherche qui pourraient permettre de mieux adapter les aides auditives à l'activité du cerveau de chaque auditeur, de manière spécifique afin d'améliorer la compréhension dans des environnements bruyants.

Source: The Journal of Neuroscience 28 January 2015 doi: 10.1523/JNEUROSCI.3250-14.2015

Neural alpha dynamics in younger and older listeners reflect acoustic challenges and predictive benefits (Visuel@ Kerstin Flake)

Lire aussi: AUDITION : 5 millions de Français déficients auditifs ne sont pas appareillés, pourquoi ?

Autres actualités sur le même thème