Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Ces molécules de sucre qui dopent la croissance tumorale

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 3 semaines
PNAS

Il s’agit d’une étude sur le processus de glycosylation, durant lequel les molécules de sucre se fixent aux protéines et vont affecter leur expressions. Cette équipe internationale démontre que certaines de ces molécules de sucre sont non seulement présentes en très grand nombre dans les cellules cancéreuses, mais vont également faciliter leur croissance. Cette découverte, publiée dans les Actes de l’Académie des sciences américaine (PNAS)  ouvre une nouvelle voie thérapeutique pour stopper le développement des tumeurs.  

 


Les scientifiques de l'Université de Copenhague, en collaboration avec des chercheurs de Singapour,  identifient ici ce rôle chez des molécules de sucre immatures, nommées « O-glycanes » tronquées.

Ces molécules de sucre présentes à la surface des cellules évoluent au cours du développement du cancer:

·         Les cellules normales (Schéma du haut), comportent de longues chaînes de molécules de sucre (cercles de couleur) attachés par la protéine (ligne noire) s'achevant par un antigène.

·         Les cellules cancéreuses (schéma du bas) comportent des chaînes immatures et tronquées de molécules de sucre.

 

Molécules de sucre et protéines : Ces molécules de sucre jouent un rôle important dans presque tous les processus du corps humain, en particulier par glycosylation, un processus par lequel les molécules de sucre sont fixées aux protéines. Les molécules de sucre affectent les protéines et une faille dans la chaîne de molécules de sucre peut entraîner des dysfonctionnements des protéines et le développement de la maladie.

 

Bloquer ce processus de glycosylation : Les chercheurs rappellent que dès 1982, le scientifique américain Georg F. Springer découvrait que ces « O-glycanes » tronquées jouaient un rôle spécifique dans les cellules cancéreuses. Depuis ces molécules sont devenues des biomarqueurs reconnus de diagnostic et de pronostic. Cette étude prend le relai, en précisant leur rôle dans la croissance des cellules cancéreuses et en décrivant comment les cellules cancéreuses vont modifier leur glycosylation et produire ces O-glycanes tronquées. Parvenir à bloquer ce processus de glycosylation est donc une nouvelle fenêtre d'opportunité pour lutter contre le cancer.

 

Source: PNAS 2013 August 20 doi:  10.1073/pnas.1305269110 Initiation of GalNAc-type O-glycosylation in the endoplasmic reticulum promotes cancer cell invasiveness

Autres actualités sur le même thème