Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER COLORECTAL: Encore le soja et sa génistéine pour contrer la tumeur

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 2 jours
American Association for Cancer Research

Ce composé, encore extrait du soja, pourrait réduire la prolifération des cellules tumorales dans le cancer colorectal, selon cette étude de chercheurs du Mont Sinaï Medical Center (New York) qui présentaient leurs résultats à la Réunion annuelle de l'American Association for Cancer Research (Washington). Un composé et une nouvelle cible pour le cancer avancé de la prostate.

Le soja, un produit naturel « miracle » ? Alors que le soja ou certains de ses composés ont déjà montré leurs effets bénéfiques sur le métabolisme, contre l'hypertension artérielle, ou leur capacité à contrer certains perturbateurs et plus récemment, leur capacité à inhiber la croissance des cellules cancéreuses des cancers du côlon, du foie et du poumon et à prolonger la survie dans le cancer du poumon, cette nouvelle étude vient ajouter aux propriétés anti-cancéreuses du soja- mais pour certains cancers seulement.


Ce composé naturel à base de soja serait efficace en association avec la chimiothérapie, suggère cette étude, menée par les Drs Randall Holcombe et Sofya Pintova du Mount Sinaï, qui ont traité des lignées cellulaires de cancer du côlon avec la génistéine et confirment son action d'inhibition de la croissance des cellules cancéreuses par blocage de l'hyperactivité d'une voie de signalisation (Wnt). Car, rappellent les auteurs, le développement d'un cancer colorectal est en grande partie induit par la signalisation cellulaire dans la voie Wnt, un réseau de protéines essentielles pour la croissance cellulaire. L'hyperactivité de cette voie de signalisation intervient ainsi dans plus de 85% des cancers du côlon et du rectum. De plus, d'autres recherches avaient déjà montré que la génistéine, module cette voie de signalisation. Enfin, la génistéine est un produit naturel à faible toxicité et peu de risques d'effets secondaires.

Des résultats qui ne sont pas applicables à d'autres tumeurs, comme le cancer du sein, où le soja, avec ses effets œstrogène-like, augmente le risque de développement des tumeurs. En revanche, pour le cancer colorectal métastatique, un essai clinique portant sur la combinaison génistéine-chimiothérapie est déjà en préparation, sur la base des résultats de cette recherche.

Autres actualités sur le même thème