Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PEAU: Aspirine et AINS réduisent de 15% le risque

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 1 semaine
Cancer - American Cancer Society

C’est encore une nouvelle étude, danoise, qui suggère que l'aspirine et d'autres analgésiques peuvent contribuer à prévenir le cancer de la peau et réduire de 13 à 15% le risque de carcinome épidermoïde et de mélanome malin. Ces conclusions, publiées dans l’édition en ligne du 28 mai de Cancer, la revue de l'American Cancer Society, viennent ajouter aux nombreux bénéfices déjà évoqués de l’aspirine.

Car des études précédentes suggèrent le bénéfice de certains anti-inflammatoires ou AINS comme l'aspirine, mais aussi l'ibuprofène et le naproxène en réduction du risque de certains types de cancer. Ici, le Dr Alba Jóhannesdóttir, de l'Université d'Aarhus (Danemark), et ses collègues ont examiné l'effet de ces médicaments sur le risque des 3 principaux types de cancer de la peau: le carcinome basocellulaire, le carcinome spinocellulaire et le mélanome malin.


Les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de patients diagnostiqués de 1991 à 2009 dont 1.974 avec carcinome épidermoïde, 13.316 avec carcinome baso-cellulaire et 3,242 avec mélanome malin vs 178.655 patients sans cancer de la peau.

Les patients ayant reçu 2 prescriptions d'AINS vs moins de 2 prescriptions, présentent

· un risque diminué de 15% de carcinome à cellules squameuses (épidermoïde)

· un risque diminué de 13% de mélanome malin

· et ce risque est d'autant plus diminué que la prise d'AINS est au-delà de 7 ans et cette diminution est dose-dépendante.

· Les patients qui ont pris des AINS ne semblent pas bénéficier d'un risque réduit de développer un carcinome baso-cellulaire en général, bien qu'elles aient un risque de 15% et 21% réduit de développer ce type de cancer sur des sites moins exposés (autres que la tête et le cou) quand ils en ont pris à long terme ou à haute dose, respectivement.

Cet effet protecteur des AINS devrait inspirer la recherche sur la prévention cancer de la peau, concluent les auteurs et inciter à peser plus avant le rapport bénéfice-risque des AINS, en prévention des cancers notamment.

Source: Cancer via Eurekalert (AAAS) « Commonly used painkillers may protect against skin cancer »

Accéder aux dernières actualités sur l'Aspirine

Lire aussi:

ASPIRINE: 100 mg par jour pour prévenir la récidive de la thromboembolie veineuse

CANCER: L'aspirine, un remède miracle?

Autres actualités sur le même thème