Vous recherchez une actualité
Actualités

COUPLE: La santé, c'est meilleur à deux

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 4 semaines
JAMA Internal Medicine

D’une manière générale, le travail en équipe contribue à la motivation. C’est pareil en matière de santé. Les bonnes résolutions de mode de vie pour des raisons de santé ont plus de chances d’aboutir si elles se prennent et se tiennent à deux, confirme cette étude britannique. Les conclusions, publiées dans le JAMA Internal Medicine, suggèrent que des changements de mode de vie sain peuvent être une motivation importante pour le partenaire aussi.

Les chercheurs de l'University College London ont analysé les données de 3.722 couples mariés âgés de 50 ans et plus, dont au moins l'un des partenaires était fumeur, inactif ou en surpoids/obésité au départ de l'étude. Ces couples, participant la cohorte ELSA (English Longitudinal Study of Ageing) ont été suivis depuis 1998, soit durant plus de 15 ans, par questionnaires auto-administrés tous les deux ans à partir de 2002. L'objectif était d'évaluer l'influence du partenaire sur les changements de mode de vie, en particulier sur, le tabagisme, l'activité physique et le poids. Un partenaire était considéré comme « toujours » en bonne santé lorsqu'il ne présentait pas le comportement malsain à la 1ère ou 2de évaluation. Enfin, les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles comme l'âge, le sexe, le statut socioéconomique et les résultats de santé.


L'étude confirme qu'une personne est plus susceptible de cesser un comportement malsain et donc d'opter pour un changement de mode de vie lorsque son partenaire est lui-même en bonne santé.

Mais ce n'est pas la principale conclusion. Alors qu'au départ de l'étude,

· 13,9% des hommes et 14,8% des femmes fumaient,

· 35,5% des femmes et 31,2% des hommes étaient physiquement inactifs,

· 77,3% des hommes et 67,6% des femmes étaient en surpoids ou obèses.

A la dernière évaluation,

· 17% des fumeurs avaient arrêté,

· 44% des personnes inactives avaient repris une activité physique,

· 15% des personnes en surpoids ou obèses avaient perdu au moins 5% de leur poids corporel.

Les chercheurs constatent alors que lorsqu'un partenaire vient d'opter pour un comportement plus sain (newly healthy), l'autre partenaire est plus susceptible d'opter aussi pour ce comportement plus sain. C'est le cas pour les 3 facteurs étudiés :

1. Lorsque le partenaire cesse de fumer, 50% des femmes et 48% des hommes arrêtent aussi,

2. lorsque le partenaire reprend une activité physique, 66% des femmes et 67% des hommes redevient également actif physiquement, (vs 24% des femmes et 26% des hommes si le partenaire reste inactif),

3. lorsque le partenaire perd du poids, 36% des femmes et 26% des hommes perdent également du poids, (vs 15% des femmes et 10% des hommes si le partenaire n'a pas perdu de poids).

Et, pour ces 3 comportements, la probabilité d'opter pour le bon comportement, est plus élevée lorsque le partenaire vient d'opérer ce changement que lorsqu'il a toujours respecté un mode de vie sain. Enfin, l'impact du comportement du partenaire est limité à chaque comportement spécifique.

Des résultats qui ne surprennent pas sur le fond mais par l'importance de l'effet « partenaire ». Finalement, en couple il s'agit de travailler en équipe pour améliorer sa santé, afin d'optimiser motivation et persévérance. Et c'est très probablement vrai dans d'autres groupes sociaux, en famille ou entre amis.

Source: JAMA Internal Medicine January 19 2015 doi:10.1001/jamainternmed.2014.7554

The Influence of Partner's Behavior on Health Behavior Change - The English Longitudinal Study of Ageing (Visuel © contrastwerkstatt - Fotolia.com)

Lire aussi: COUPLE: Faut-il jouer l'unité ou la complémentarité?

SOCIO: Comment la perte de poids affecte la vie de couple

Autres actualités sur le même thème