Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Et si l'infection déclenchait le diabète ?

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 3 jours
NEJM
Une relation bidirectionnelle entre COVID-19 et le diabète, c’est ce que suggèrent les précédentes études sur le sujet (Visuel Adobe Stock 332747068)

Il existe une relation à double sens entre Covid-19 et le diabète. On sait que le diabète est associé à un risque accru de forme sxévère de Covid-19. On apprend ici qu’un diabète d'apparition récente et/ou des complications métaboliques graves d’un diabète préexistant peuvent être observés chez des patients.COVID-19. En synthèse, démontre cette équipe du King's College London dans le New England Journal of Medicine, COVID-19 pourrait déclencher un « nouveau » diabète.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’équipe apporte des preuves à l’appui de cette théorie que COVID-19 peut réellement déclencher l'apparition du diabète chez les personnes en bonne santé. D’autant que cette équipe est composée de 17 grands experts du diabète impliqués dans le projet CoviDiab Registry, un consortium de recherche collaborative, à l’origine d’un registre mondial des nouveaux cas de diabète chez les patients atteints de COVID-19. Ce programme vise à comprendre l'étendue et les caractéristiques des manifestations du diabète chez les patients atteints de COVID-19, ainsi que les meilleures stratégies de traitement et de suivi des patients affectés, pendant et après la pandémie.

Une relation bidirectionnelle entre COVID-19 et le diabète,

C’est ce que montrent les précédentes études sur le sujet :

  • le diabète est associé à un risque accru de sévérité et de mortalité liées au COVID-19 : entre 20 et 30% des patients décédés avec COVID-19 souffriraient de diabète. 1 patient diabétique sur 10 meurt dans les 7 jours de son hospitalisation ;
  • On observe dans de nombreux cas de COVID-19 un diabète d'apparition récente et des complications métaboliques atypiques d'un diabète préexistant.

 

Mais comment le coronavirus SRAS-Cov-2, associé à la maladie COVID-19, affecte le risque, l’incidence et les complications du diabète, on l’ignore encore. Cependant, de précédentes recherches ont montré que l'ACE2, la protéine qui se lie au SRAS-Cov-2 en permettant au virus de pénétrer dans les cellules hôtes humaines, est également présente dans les tissus impliqués dans le métabolisme du glucose tels que le pancréas, l'intestin grêle, les tissus adipeux, le foie et les reins. Les chercheurs font l'hypothèse qu'en pénétrant dans ces tissus, le virus peut entraîner des dysfonctionnements multiples et complexes du métabolisme du glucose. On sait aussi que les infections virales peuvent précipiter le développement du diabète de type 1.

Les conséquences d’un affrontement inévitable entre deux pandémies, le diabète et COVID-19

C’est ainsi que définissent les chercheurs, ces interactions sévères entre les 2 maladies, même si  le mécanisme exact par lequel le virus influence le métabolisme du glucose n'est pas encore clair et si on ignore à quel type appartient la manifestation aiguë du diabète chez ces patients (type 1, type 2 ou peut-être une nouvelle forme de diabète ?).  Il s’agit également de comprendre si ce diabète persiste ou disparaît après l'infection et, dans l'affirmative, si COVID-19 augmente ou non le risque de diabète futur.

 

Ces premiers résultats sensibilisent à cette relation bilatérale. Le registre, alimenté régulièrement de nouvelles données de patients à la fois « COVID » et diabétiques, va également permettre de mieux comprendre et lutter contre les processus sous-jacents en cause. Peut-être même ces nouvelles analyses pourraient-elles révéler de nouveaux effets du coronavirus.

Autres actualités sur le même thème