Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: La chirurgie de l'intestin permet aussi le contrôle de la glycémie

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 3 semaines
Nature Medicine

Pour la première fois, des scientifiques de l'Hôpital général de Toronto montrent qu'une chirurgie bariatrique (ou chirurgie de l’intestin), peut abaisser la glycémie. L’intervention chirurgicale entraîne un rapide effet hypoglycémiant, indépendant de l'apport alimentaire et du poids corporel. C’est, à ce stade, une chirurgie bariatrique expérimentale, effectuée chez des rats diabétiques, mais prometteuse, et relayée dans l’édition du 20 mai de la revue Nature Medicine.

La chirurgie bariatrique est un ensemble de techniques opératoires qui permettent normalement aux patients obèses ayant échappé au traitement pharmaco-diététique de perdre quand même du poids. Une étude, publiée dans la revue Pédiatrique en 2009, avait déjà montré sur une dizaine d'adolescents atteints d'obésité que l'intervention avait entraîné la disparition du diabète chez une proportion intéressante des patients. L'équipe a ici travaillé sur un modèle de rat pour montrer que la chirurgie bariatrique abaisse rapidement les niveaux de glycémie chez ces rats, non obèses mais souffrant de diabète non contrôlé. Le type d'intervention pratiqué dans cette expérience exclut la première section de l'intestin grêle (duodénum et jéjunum proximal) et redirige la nourriture au milieu de la dernière section de l'intestin (jéjunum distal). Cette dernière section de l'intestin détecte le glucose et le signale au cerveau indiquant au foie qu'il doit réduire la production de glucose et conduisant ainsi à un meilleur contrôle de la glycémie chez ces rats diabétiques. « Nous constatons, peu de temps après le repas, que l'afflux de nutriments dans le jéjunum active de nouveaux mécanismes de détection permettant d'abaisser la glycémie. Et cela même en cas de carence d'insuline et indépendamment de la perte de poids», explique le Dr Lam, auteur principal (et détenteur de la Chaire John Kitson McIvor canadienne de recherche sur le diabète et l'obésité à l'Université de Toronto). Actuellement, les patients diabétiques de type 1 diminuent leur taux de glucose par le biais d'injections d'insuline et doivent régulièrement surveiller leur glycémie. On sait qu'une glycémie trop élevée ou non contrôlée peut entraîner des lésions oculaires jusqu'à la cécité, des nerfs et des reins et augmenter le risque de crise cardiaque, d'AVC, de dysfonction érectile, de pied diabétique… Intervenir plutôt sur l'intestin : Selon ce grand expert qu'est le Pr. Lam, «Intervenir sur l'intestin est plus facile, c'est donc une cible thérapeutique prometteuse dans la régulation de la glycémie. Si de nouveaux médicaments ou de nouvelles interventions chirurgicales peuvent être développées pour stimuler ce mécanisme de détection du sucre dans l'intestin, ce serait un moyen efficace et alternatif pour ralentir la production de sucre et réduire ainsi la glycémie chez les patients diabétiques». D'autres études sont en cours au laboratoire du Dr Lam pour identifier ces nouvelles cibles moléculaires dans l'intestin. Les auteurs rappellent aussi que des études récentes remettent en question le traitement standard du diabète de type 2 et que des études ont récemment rapporté que la chirurgie bariatrique induit une rémission chez les patients sévèrement obèses atteints de diabète de type 2 et est associée à une amélioration significative du contrôle métabolique.

Autres actualités sur le même thème