Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉJACULATION PRÉCOCE: Faut-il l'arrivée de Priligy pour qu'on en parle?

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 1 semaine
Dysfonction sexuelle

C’est parce que le Priligy, premier médicament urologique autorisé en Europe, destiné au traitement de l’éjaculation précoce, arrive bientôt dans les pharmacies françaises, qu’à travers ce sondage dOpinion Way, le Laboratoire Menarini souhaite sensibiliser et « dédramatiser » le trouble de l’éjaculation précoce. Permettant d’augmenter le délai avant l'éjaculation et d'améliorer le contrôle du moment de l’éjaculation, ce nouveau médicament permet aussi de réduire la frustration ou l’anxiété, lié à cette dysfonction sexuelle, qui touche près d'un homme sur 3.

Le Priligy a été développé par le Laboratoire Janssen Cilag, qui a cédé ses droits de licence au Groupe Menarini pour commercialiser Priligy en Europe, dans la plus grande partie de l'Asie, en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient en contrepartie de financements de Menarini durant le développement et les étapes de lancement du produit et en commissions sur les ventes.


Après 50 ans, 2 hommes sur 3 auraient des troubles de l'éjaculation précoce ? L'enquête d'OpinionWay menée pour Menarini via internet, auprès de 750 hommes et 750 femmes sexuellement actifs montre, qu'en fait, un homme sur 2 serait concerné par l'éjaculation précoce, un trouble néanmoins reconnu que par 43% des femmes chez leur partenaire. Un chiffre qui atteindrait même 69% des hommes lorsqu'on évoque les dix dernières années de l'activité sexuelle ?

Un tabou pour la majorité des couples : On en parle rarement avec le médecin, et que dans un cas sur 2 avec son partenaire. Moins de 15% des personnes concernées auraient déjà fait la démarche d'en parler au médecin ou de consulter. 67% des hommes et 81% des femmes confrontés à l'EP n'auraient jamais fait de recherches sur le trouble de l'éjaculation précoce.

Rappelons que l'éjaculation précoce, telle que définie par l'International Society for Sexual Medicine, (2008) est une « dysfonction sexuelle masculine caractérisée par une éjaculation qui, toujours ou presque toujours, survient avant ou environ dans la minute de la pénétration vaginale, par l'incapacité à retarder l'éjaculation lors de toutes ou presque toutes les pénétrations vaginales, et par des conséquences individuelles négatives telles que détresse, souci, frustration et/ou l'évitement de l'intimité sexuelle ». L'éjaculation précoce est liée à des facteurs majoritairement psychologiques, comme le stress et l'anxiété et est aussi la cause de troubles psychologiques comme une faible estime de soi ou de ses capacités sexuelles, ou de problèmes de couple.

Autres actualités sur le même thème

Pages